Les œstrogènes

Les hormones ont le dos large, on leur attribue des tas de qualificatifs négatifs : enquiquinantes, déstabilisantes, perturbantes... Bref, elles ont la mauvaise réputation d’être responsables de l’apparition d’un grand nombre de maux chez la femme enceinte : nausées, fatigue, constipation... Mais en réalité, les hormones sont vos amies ! Elles travaillent en harmonie avec tout votre organisme pour assurer le bon déroulement de la grossesse. Cessons donc de les haïr ! Parmi les plus célèbres des hormones de grossesse : les œstrogènes.

Les œstrogènes avant la grossesse

Hormones de la grossesse : les oestrogènesAppelés fréquemment hormones de la féminité, les œstrogènes sont indispensables à la "création" de bébé. Pourquoi ? Les œstrogènes sont les hormones qui font naître le désir sexuel chez la femme ! Sans elles, bébé ne serait certainement pas là où il est.

Durant la puberté, les œstrogènes permettent aux organes de reproduction féminins d’arriver à parfaite maturation.

Lors du cycle menstruel, l’ovaire sécrète un certain nombre d’œstrogènes dont la fonction est la libération d’un ovule qui pourra alors être fécondé. Sans les œstrogènes, il n’y a pas d’ovule et donc pas de bébé !

Vous connaissez très bien la suite de l’histoire : si l’ovule n’est pas fécondé, les règles surviennent dans les jours à venir. Les œstrogènes sont donc des hormones qui ont un rôle essentiel dans la reproduction mais aussi dans le développement des caractères sexuels secondaires, comme la poitrine.

Les œstrogènes pendant la grossesse

La grossesse c’est une période épanouissante. Mais je pense que la plupart des femmes enceintes s’accorderont pour dire que cette période magique comporte également son lot de petits malheurs et de petits bobos. La perfection n’existe pas encore, malheureusement !

Lors de la grossesse, les taux d’œstrogènes explosent littéralement. Ils peuvent alors être 1000 fois supérieurs qu’à la normale... Imaginez alors les bouleversements qu’une telle augmentation peut induire chez les femmes enceintes ! Pas étonnant qu’elles soient de mauvaise humeur !

Après la fécondation de l’œuf, un étrange phénomène se produit : il s’agit de la nidation. Kesako ? La nidation c’est l’implantation de l’œuf dans la paroi utérine. L’œuf qui, jusque là, était "en voyage" va aller se créer un petit nid douillé dans la paroi de l’utérus afin de s’y loger confortablement. Ce phénomène va alors déclencher la sécrétion de la première des hormones de grossesse : l’hormone HCG. Durant les 3 premiers mois, l’hormone HCG a une mission de haute importance : elle favorise la sécrétion d’autres hormones essentielles par le corps jaune actif : la progestérone et les œstrogènes.

Étrangement, c’est également durant ces 3 premiers mois de grossesse que la plupart des maux de la grossesse apparaissent : nausées, vertiges, fatigue, constipation, salivation...

La venue du 3ème mois de grossesse est souvent vécu comme un immense soulagement pour la future maman qui va enfin pouvoir profiter des joies de la grossesse ! En effet, c’est au cours de la 12ème semaine de grossesse que le placenta est devenu assez mature pour assurer lui-même la sécrétion des œstrogènes (et de la progestérone). Dès lors, le taux d’HCG diminue entraînant la diminution, voire la suppression totale, de nombreux maux !

L’action des œstrogènes pendant la grossesse

La hausse du taux d’œstrogènes provoque un raz-de-marée hormonal dans le corps d’une femme enceinte. Les conséquences sont loin de passées inaperçues tant l’action de ces hormones est impressionnante :

>>> Modification de la poitrine :
Les œstrogènes jouent un rôle prépondérant dans le développement des seins tout au long de la grossesse. Ils vont assurer le développement des glandes des seins et préparer votre poitrine au futur allaitement de bébé. Sous l’effet des œstrogènes, la poitrine se modifie : elle gonfle, les mamelons s’élargissent et s’assombrissent, les tubercules de Montgomery sont plus visibles... Dès la 5ème semaine de grossesse, une autres hormone produite par le placenta va également participer de concert avec les œstrogènes au développement des glandes mammaires : il s’agit de l’hormone lactogène placentaire.

>>> Développement de l’utérus - Assouplissement de l’utérus :
Les œstrogènes permettent le développement du fœtus en stimulant la croissance de l’utérus ! Ces magnifiques hormones permettent en fait la modification des tissus de l’utérus qui deviennent plus souples. Les tissus s’étirent alors plus facilement permettant à l’utérus de se développer afin de laisser davantage de place au fœtus qui ne va cesser de grandir et grossir au cours de ces 9 prochains mois. La hausse du taux d’œstrogènes favorise la multiplication cellulaire de l’endomètre ainsi que la croissance exponentielle de l’utérus. En fin de grossesse, cette immense poche finira par atteindre 1000 fois son volume initial !

>>> Une action sur l’organisme :
Les œstrogènes ont tendance à retenir l’eau et le sodium dans l’organisme, ce qui favorise l’apparition de troubles circulatoires, notamment d’œdèmes.

>>> Vergetures :
Sous l’effet du taux d’œstrogènes qui croît, la peau s’affine considérablement créant alors à terrain favorable à l’apparition de vergetures. La peau devenue plus fine va craquer plus facilement lorsque certaines parties du corps (notamment le ventre) vont grossir. Dès le début de la grossesse, n’hésitez pas à enduire votre corps d’huile d’amande douce ou de Dexeril afin de prévenir l’apparition d’indésirables vergetures.

>>> Masque de grossesse :
Côté beauté, la hausse d’œstrogènes peut entraîner l’apparition du fameux masque de grossesse !

>>> La magnificence de la femme enceinte !
L’adage est bien connu : les femmes enceintes resplendissent ! Eh bien Mesdames, ne haïssez pas les hormones car c’est l’effet des œstrogènes qui vous rend irrésistible ! Le pouvoir hydratant de ces hormones rend votre peau douce semblable à celle du bébé que vous portez ! L’action des œstrogènes rend votre chevelure incroyablement brillante et resplendissante... Profitez-en ! Cependant, il il y a un petit bémol : la hausse du taux d’œstrogène augmente la pilosité faciale : aie aie aie !

>>> Protéines pour bébé :
La production massive d’œstrogènes permet l’augmentation de la production de certaines protéines qui assurent la bonne croissance du fœtus dans le ventre de sa mère.

>>> Odorat et modification du goût :
Certaines études scientifiques affirment que la sécrétion importante d’œstrogènes influe sur la modification de l’odorat chez la femme enceinte. Cette hypersensibilité olfactive entraînerait la modification du goût. Implicitement, les œstrogènes pourraient donc être les responsables de la survenue des nausées ainsi que des fameuses envies alimentaires de la femme enceinte.

Bebetou souhaite vous avoir convaincu d’une chose : Même si elles demeurent les responsables d’un certain nombre de maux durant la grossesse, les hormones sont nos amies !




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire