Accueil > Accouchement > Maternité > Les niveaux de maternité



Les niveaux de maternité

Les niveaux de maternité... Niveau 1, 2 ou 3... Étrange ? S’agit-il d’une classification se basant sur des critères de qualité et de sécurité ? Une maternité de niveau 1 est-elle moins performante que les autres ? Pour partir détendue et sereine le jour de l’accouchement, une petite remise à "niveau" s’impose ! Elle vous permettra de mieux comprendre le fonctionnement des trois niveaux de maternité.

Depuis 1998, les maternités de France ont été classées en trois niveaux bien distincts. Il ne s’agit pas d’un niveau de notation visant à valoriser les bons établissements. Il s’agit en réalité d’une réorganisation des maternités afin de permettre aux futures mamans d’accoucher dans l’établissement le plus adapté à l’évolution de leur grossesse. La différence principale qui permet de classer les niveaux de maternité réside essentiellement dans les soins apportés aux nouveaux-nés. Chaque niveau apporte une indication précise sur les différentes possibilités de prise en charge d’une femme enceinte par les maternités.

Les maternités de niveau 1

Les maternités de niveau 1 accueillent les femmes enceintes dont la grossesse et le déroulement de l’accouchement ne présentent aucun risque de complication... soit, la majorité des cas !

Accouchement en maternité de niveau 1

Il faut savoir que 50% des maternités en France sont de niveau 1. En effet, la plupart des grossesses et des accouchements se déroulent "normalement", c’est à dire sans complication et sans problème majeur... C’est rassurant, n’est-ce pas ?!

Le bloc obstétrical est le même pour chacun des trois niveaux de maternité. Ce qui signifie que les établissements hospitaliers de niveau 1 pratiquent aussi bien les accouchements "naturels" par voie basse, que les accouchements qui nécessitent une césarienne programmée ou une césarienne en urgence ! De même, les maternités de niveau 1 sont en mesure de prendre en charge les accouchements considérés comme plus délicats : ceux qui nécessitent le recours à l’épisiotomie ou à l’utilisation du forceps par exemple.

Si vous êtes inscrite dans une maternité de niveau 1 mais qu’une complication est décelée au cours de la grossesse, vous serez transférée dans un établissement de niveau supérieur. De même, s’il y avait le moindre soucis le jour de l’accouchement, soyez sans crainte, vous seriez immédiatement transportée dans une autre maternité.

Les maternités de niveau 2

Les maternités de niveau 2 sont celles qui sont dotées d’une unité de néonatalogie ou de soins intensifs néonatals. Elles assurent la prise en charge des grossesses à risque fœtal identifié ou simplement suspecté.

Niveaux de maternité

Ces établissements peuvent donc accueillir des bébés prématurés nés après la 33ème semaine de grossesse. Sur le plan respiratoire, ces bout’choux ont besoin de soins qui ne nécessitent pas pour autant une prise en charge lourde.

Les maternités de niveau 2 peuvent également accueillir les femmes enceintes dont les bébés présentent un retard de croissance.

Les futures mamans qui attendent des jumeaux (ou plus ?!) sont généralement prises en charge dans des établissements hospitaliers de niveau 2.

Bébé prématuré dans une maternité de niveau 2Parmi les maternités de niveau 2, on distingue deux types de centres :

- Les maternités de niveau 2A : Ce sont celles qui possèdent leur service de pédiatrie néonatale de jour comme de nuit. Ces établissements sont équipés du matériel adéquat pour assurer une ventilation assistée au bébé prématuré avant et pendant son transfert vers une maternité de niveau 3. Les maternités de niveau 2A peuvent prendre en charge les bébés hypotrophes nés à terme et pesant plus de 1500 g, ceux qui sont nés d’une maman diabétique. Ces établissements accueillent aussi les bout’choux qui présentent une souffrance foetale, une hypocalcémie (manque de vitamine D) ou des difficultés d’alimentation... Les maternités de niveau 2 peuvent prendre en charge les prématurés nés après la 34ème semaine de grossesse (32 SA) et qui ne présentent aucune pathologie respiratoire.

- Les maternités de niveau 2B : Elles possèdent un service de pédiatrie néonatale mais aussi et surtout un service de soins intensifs. Une présence médicale continue est assurée dans ce type d’établissement. Les maternités de niveau 2B sont habilitées à prendre en charge les grossesses à risques : menace d’accouchement prématuré après la 32ème-33ème semaine de grossesse.

Les maternités de niveau 3

Les maternités de niveau 3 disposent d’une unité de néonatologie, d’une unité de soins intensifs et d’une unité de réanimation néonatale. Elles sont spécialisées dans le suivi des grossesses à hauts risques materno-foetal, c’est ce qu’on appelle des grossesses pathologiques : hypertension sévère, diabète gestationnel...

Maternité de niveau 3

Ces établissements prennent en charge les femmes enceintes qui risquent d’accoucher prématurément. Les maternités de niveau 3 peuvent accueillir des bébés prématurés de moins de 33 semaines et/ou de poids inférieur à 1500 g. Les médecins présents peuvent alors intervenir très rapidement en cas de détresse respiratoire.

Les maternités de niveau 3 également appelées "Les Unités Kangourou" prennent en charge les bébés qui présentent divers types de malformations. Elles accueillent les bout’choux qui contractent un syndrome apnéique grave, des problèmes respiratoires, des défaillances cardiovasculaires, des convulsions, des syndromes hémorragiques. Les Unités Kangourou permettent l’hospitalisation des nouveaux-nés sans séparation avec leur maman.

Seulement 2% des futures mamans sont accueillies dans des maternités de niveau 3. Le pourcentage est donc extrêmement peu élevé.

Chacun des trois niveaux dispose d’un bloc obstétrical composé d’un anesthésiste-réanimateur, d’un pédiatre et d’un groupe de sages-femmes. L’équipe médicale n’est donc pas réduite dans les maternités de niveau 1 ! Si votre grossesse s’annonce bien, votre accouchement le sera également. Bien choisir sa maternité est un paramètre essentiel de l’accouchement. Veillez à choisir un établissement sécurisé dans lequel vous vous sentirez bien. Autre petite recommandation : l’inscription à la maternité doit être faite le plus tôt possible, notamment en région parisienne et dans les grandes agglomérations car les établissements sont vite saturés. Cela vous permettra aussi d’accoucher dans la maternité de votre choix. Par ailleurs, si c’est important pour vous, veillez à choisir un établissement qui permet à la maman d’accompagner son bébé en cas de transfert imprévu.




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire