Accueil > Alimentation de bébé > Diversification alimentaire > Diversification alimentaire du bébé



Diversification alimentaire du bébé

Maman ressent un petit pincement au coeur de voir son bébé grandir si rapidement... sentiment mêlé à une excitation certaine de voir son enfant faire des découvertes et expériences gustatives : oui c’est le début de la diversification alimentaire ! Cette période est marquée par différentes étapes qu’il ne faut surtout pas brûler car l’estomac de bébé est encore très fragile, très immature... Grandir oui, mais pas trop vite !

Diversification alimentaire : à quel âge ?

JPEG - 19.7 ko
La diversification alimentaire débute à 6 mois

La diversification alimentaire est une étape importante dans le développement et l’éveil sensoriel de votre Bout’Chou ! Elle est le moyen adéquat qui lui permettra d’apprécier une alimentation riche, variée, équilibrée et saine qui lui évitera sans aucun doute tout problème d’obésité précoce !

Bébé devient un grand... mais tout doucement ! Pour la maman, le sentiment est paradoxal : c’est une joie et une impatience de faire découvrir à son enfant les plaisirs de la table... mais une petite nostalgie s’est déjà installée, bébé a grandit si rapidement !

Inutile de se précipiter ! Votre Trésor a tout le temps de grandir et de croquer la vie à pleine dent ! Jusqu’aux 6 mois, les besoins nutritionnels de bébé sont entièrement comblés par votre lait (ou par le lait artificiel). La diversification trop précoce est une erreur, et nombreuses sont les mamans a ne pas savoir attendre ! Vous pouvez effectivement commencer vers l’âge de 4 mois mais attendre jusqu’à ses 5-6 mois serait beaucoup mieux pour votre Bout’Chou ! Pourquoi ? Ces dernières années, les spécialistes ont constaté que le nombre d’allergies alimentaires chez les enfants était en constante hausse en raison d’une diversification alimentaire trop précoce chez les bébés !

L’estomac et le système digestif des bébés sont très fragiles et très immatures. La clé d’une diversification alimentaire réussie c’est de suivre le rythme de bébé ! Pas trop vite et en douceur... Votre Petit Bout a tout le temps de découvrir les différentes saveurs qui l’attendent. Il va aller de découvertes en découvertes, c’est promis !

Attention cependant à ne pas trop tarder non plus... car certains spécialistes de la petite enfance ont récemment avancé l’hypothèse que les troubles du comportement alimentaire seraient en parti liés à l’absence de la variété d’aliments qui provoquerait ensuite chez l’enfant un tempérament réfractaire à la découverte de nouvelles saveurs gustatives. La solution idéale consiste à trouver le juste milieu. Pas trop tôt, ni trop tard ! Tout simplement...

L’âge idéal recommandé pour commencer la diversification alimentaire semble être 6 mois lorsque le lait ne suffit plus à couvrir tous les besoins alimentaires de bébé. Cet âge clé est marqué par une maturation du système de déglutition, des capacités digestives mieux développées, une capacité à mastiquer des aliments un peu plus solides et une curiosité plus développée chez l’enfant pour découvrir et apprécier les nouvelles saveurs gustatives.

Quelques étapes clé pour commencer :

Pour débuter la phase de diversification, il est important de suivre quelques règles de base afin d’éviter de prendre des mauvais plis :

- Pas d’ajout pour truquer le goût des aliments : Ce qu’il faut savoir c’est que les goûts des bébés ne sont pas du tout les même que ceux des adultes. Il est important de comprendre que lorsque vous cuisinez pour bébé, vous n’avez pas besoin d’utiliser toutes sortes d’ingrédients (beurre, crème fraîche, sel, huile...) pour relever le goût ou adoucir la texture de certains aliments. Ces ajouts peuvent troubler ou fausser l’éveil gustatif de votre enfant. Il doit découvrir par lui-même toute l’étendue des différentes saveurs, mais sans artifice ni ajout quelconque !

- Un seul aliment à la fois ! Important : La règle d’or de la diversification alimentaire c’est d’introduire un seul aliment à la fois. Il est essentiel de lui faire goûter chaque légume ou chaque fruit à part afin d’aider bébé à associer un goût ou une texture à un aliment. Il ne faut absolument pas bousculer votre petit en allant trop vite !

- Attendre une petite dizaine de jours avant d’introduire un nouvel aliment à son alimentation. Exemple : Vous décidez de commencer par les carottes (excellent choix !), n’hésitez pas à lui en donner tous les jours pendant une semaine afin qu’il se familiarise avec le goût et la texture avant d’introduire un nouveau légume !

- Jusqu’à 12 mois, le lait reste le centre et l’essentiel de ses repas, les autres aliments vont le remplacer que très progressivement. Si vous lui donnez le sein, qu’il fait chaud, n’hésitez pas à l’allaiter plusieurs fois par jour pour le désaltérer au lieu de lui donner de l’eau de source : votre lait est composé à 80% d’eau ! Par contre, si vous lui donnez du lait artificiel, à partir de 4 mois, l’eau de source sera parfaite pour le désaltérer en cas de forte chaleur !

- Si vous le pouvez, investissez dans un Babycook afin de lui concocter de bonnes petites purées maison ! C’est idéal pour consommer des légumes frais et sans conservateur. Bébé apprendra ainsi à aimer les aliments à "l’état brut" ! Si vous travaillez et que vous n’avez pas le temps de lui préparer "ses mixtures", ne culpabilisez pas et optez pour de savoureux petits pots dont le taux de nitrates est contrôlé. De temps en temps, quand vous ne travaillez pas, préparez-lui des purées maison, il en sera ravi !

- Autre petit conseil : commencez la diversification alimentaire par les légumes ! Les bébés ont un penchant tout à fait naturel pour tout ce qui est sucré. En lui faisant goûter trop tôt les fruits, bébé risque de bouder les légumes pour faire comprendre à sa maman qu’il préfère manger plus sucré. Quel petit malin !

- Au départ, vous ne cuisinerez pas 150g de légumes ! Le premier jour, proposez-lui une cuillère à café de purée de carottes en plus du lait. Il est possible qu’il fasse la grimace mais patience... maman de s’avoue pas vaincue si facilement ! Le deuxième jour, tentez de lui donner deux cuillères à café de purée puis ainsi de suite. Au fil des jours, bébé s’habituera et apprendra également à apprécier les nouvelles textures, les nouveaux goûts et les nouvelles odeurs ! Vous verrez, il mangera rapidement ses 150 à 200g de légumes à midi.

- Respectez les goûts de votre enfant, n’imposez et ne forcez rien !

- Pas de morceaux : Au début de la diversification alimentaire, bébé n’est pas capable de mastiquer... Jusque là, il n’a connu que la succion, ainsi, il ne peut manger que des purées et des compotes bien lisses. Faites donc attention à ne pas laisser de morceaux. Le passage de la succion à la mastication est sans rapport avec la présence des dents et commencera dès l’âge de 6 mois (au tout début de la diversification) et correspond à une période d’apprentissage assez longue et charnière qui mènera l’enfant à l’acquisition de l’autonomie alimentaire.

N’oubliez pas Mesdames, la diversification est un fabuleux moyen de prévenir les problèmes d’obésité, de diabète et de tension artérielle à l’âge adulte. Tout petit déjà, il est important de prendre de bonnes attitudes alimentaires et de se nourrir de façon saine et équilibrée. Votre enfant ne dépend que de vous Mesdames. Ainsi, la diversification va au-delà de ce qu’on pourrait imaginer. Elle constitue à elle seule un véritable enjeu alimentaire pour l’avenir de vos enfants !




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire