Bébé marche

L’apprentissage de la marche se fait en douceur chez le bébé. Les premiers pas sont souvent des moments forts et inoubliables pour les parents émerveillés. Les gestes sont imprécis, non coordonnés, hésitants mais au fil des pas, bébé gagne en assurance et en équilibre : il est sur le point de devenir autonome !

Un apprentissage long et fastidieux

JPEG - 16.1 ko
Quand bébé va-t-il marcher ?

L’acquisition de la marche est un processus long qui demande beaucoup de temps et d’efforts pour l’enfant. A la naissance, le réflexe est déjà là mais il est rapidement perdu pour être ensuite retrouvé quelques mois plus tard ! Pour marcher, le squelette de bébé doit se fortifier et se développer, il doit aussi apprendre à coordonner tous ses petits muscles pour ensuite acquérir le sens de l’équilibre ! Pas si facile de marcher... Le développement moteur et neurologique vont également ensemble dans l’apprentissage de la marche !

De 0 à 6 mois, bébé muscle principalement son corps d’athlète ! Au fur et à mesure, l’enfant progresse et se développe, il va à la conquête du monde d’étape en étape : durant son 2ème mois, il redresse sa tête lourde, vers 5 mois, il prend appui sur ses gambettes, vers 10 mois, se déplace à quatre pattes... puis vient une étape importante du développement ! Attisé par sa curiosité, ce marcheur en devenir comprend rapidement qu’il peut s’agripper au mobilier pour se lever ou attraper des objets en hauteur ! Et c’est parti pour l’aventure ! Accroché fermement aux meubles dont il ne veut pas se détacher, il marche en crabe pour se déplacer et partir à la conquête de toute la maison... Très fier de ses nouvelles explorations, notre aventurier en herbe se tourne vers papa et maman, le regard coquin, un sourire charmeur aux lèvres exprimant sa joie de vous montrer ce qu’il sait faire ! A vous de stimuler bébé dans son apprentissage de la marche en lui offrant vos mains comme support pour marcher !

Lorsque bébé sera capable de marcher tenu par une seule main (et là accrochez-vous, car il vous agrippera certainement le doigt pour vous faire comprendre qu’il veut marcher avec vous !), la marche autonome ne sera plus très loin ! Sachez toutefois que plusieurs semaines ou mois peuvent s’écouler entre ces deux périodes. Tout dépend du caractère de bébé, de son envie de marcher mais aussi de vos encouragements à son égard !

Concernant l’âge de la marche... Chaque enfant évolue à son rythme, on considère que l’absence de marche est anormale lorsqu’il atteint l’âge de 19 ou 20 mois. Tous les bébés ne marchent pas à 12 mois ! Sachez être patiente, et n’oubliez pas que la survenue de la marche apparaît généralement vers 13 mois (entre 9 mois et 18 mois dans la plupart des cas) mais que la démarche devient vraiment assurée seulement entre 15 mois et 18 mois !

Encouragez-le ! Bravo bébé !

La rapidité de l’apprentissage de la marche dépend de nombreux facteurs : tonicité musculaire, équilibre, corpulence, environnement, stimulation et... ses peurs ! Votre amour, votre voix rassurante et vos encouragements l’aideront sans aucun doute dans sa prise de risque pour effectuer ses premiers pas ! Multipliez les occasions de marche dans la maison, encouragez-le, embrassez-le... mais ne le forcez jamais ! Vous pouvez favoriser son envie de marcher en lui achetant un objet à pousser... Il est essentiel de mettre bébé en confiance, de l’aider à prendre des initiatives sans le brusquer afin qu’il se lance et fasse ses propres découvertes ! Au départ, les pas seront hésitants et désordonnés, les mains en l’air, les jambes hautes, il tentera de trouver l’équilibre et hop ... il connaîtra sans aucun doute ses premiers petits bobos ! Mais l’important dans tout ça, c’est qu’il ne reste pas sur son échec. Consolez-le, encouragez-le à recommencer (en sécurisant les lieux) et plus les tentatives seront nombreuses, plus il trouvera son équilibre tout seul !

Bébé tombe, maman a peur...

Lorsqu’un bébé apprend à marcher, il fait obligatoirement des chutes ! Soyez sans crainte, tout ceci fait parti du processus normal de l’acquisition de la marche. Ces chutes lui apprendront à être plus prudent et sont essentielles à sa progression. C’est l’expérience qui forge ! S’il ne chute pas, comment pourra-t-il acquérir ses premiers réflexes de protection ? Il est important de faire confiance à son bébé, de ne pas "brider" ses capacités. Après plusieurs chutes, le bout’Chou développe rapidement ses premiers réflexes de protection : il met les bras devant son visage lorsqu’il tombe ! Pour vous rassurer et protéger la tête de bébé, vous pouvez acheter un casque anti-choc en mousse. Cet achat peut être utile pour éviter certaines bosses !

Au début, s’il tombe, il pleurera certainement : non pas de douleur mais de peur ! Rassurez-le et incitez-le à recommencer. Il est important que bébé ne reste pas sur un échec. N’oubliez pas de sécuriser la maison et d’opter pour des endroits sûrs où il peut s’exercer à la marche en toute sécurité. Bébé tient debout en équilibre mais a besoin de temps et d’expérience pour apprendre à marcher. Cet apprentissage sera totalement maîtrisé qu’à partir de 3 ans, il a donc le temps et vous aussi !




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 commentaires

  • Flora 7 février 2013

    Mon fils a fait ses premiers pas à 12 mois... c’est vraiment émouvant de le voir devenir grand !

  • Flosyl 4 juillet 2013

    Hello à toutes !

    merci pour cet article amusant et agréable à lire. Je tenais à partager une petite expérience concernant l’acquisition de la marche.

    Mon fils a fait ses premiers pas à 12 mois. Mais après quelques jours, il est tombé et s’est fait une énorme bosse. C’est mon 1er enfant, j’ai donc eu très peur et j’étais très impressionnée par ce tout premier bobo. Du coup, ma crainte qu’il se blesse a pris le dessus sur la situation. Pendant des mois, en voulant le protéger, j’ai un peu bridé ses capacités : je ne le laissais plus marcher tout seul. Moi, je me fatiguais à le tenir par la main ou par le t-shirt toute la journée. Quand il a eu 17-18 mois, j’ai eu un déclic en voyant d’autres bébés marcher. Je me suis posée beaucoup de questions et j’ai réuni plusieurs témoignages de mamans. J’ai alors pris la décision de lui faire confiance. J’ai expliqué à mon fils que je le savais capable de marcher, que je lui faisais confiance et que j’allais enfin le laisser marcher tout seul dans sa chambre à condition qu’il porte un casque de protection en mousse car j’étais très inquiète. Mon bébé a bien compris et résultat : il a marché comme un grand. Les premiers jours, il est tombé 1 ou 2 fois, sans bobo puisqu’il avait le casque. Après plusieurs jours, j’ai rapidement constaté que certains réflexes étaient apparus : pour se protéger des chutes, il mettait ses bras devant sa tête lorsqu’il tombait. J’ai été très impressionnée et je l’ai félicité. Après quelques semaines, rassurée et pleine de confiance en bébé, j’ai décidé de le laisser marcher tout seul dans la maison (protégée bien sûr !) et sans casque de protection. Résultat : il sait maintenant courir, ne tombe plus ou se rattrape et moi, je suis heureuse comme jamais !

    En voulant le protéger, j’ai bridé ses capacités alors qu’il était parfaitement capable de marcher tout seul. Je pense que les petites chutes font parties de l’apprentissage de la marche, elles sont essentielles pour que l’enfant puisse apprendre et acquérir de véritables réflexes. L’important à mon sens, faire confiance à son bébé, dialoguer avec lui, ne pas se focaliser sur la peur qu’il se fasse mal et ne pas comparer son enfant aux autres. Cette expérience m’a rapproché de mon fils et je suis contente que ce se soit passé de cette manière.

    Si d’autres mamans se reconnaissent, faites confiance à vos bébés et protéger leurs têtes si vous avez peur. J’espère que mon expérience aura aidé certaines !