Bébé a 8 mois

Bébé a 8 mois ! Ce petit curieux ne cesse de vous émerveiller par ses progrès journaliers et son évolution constante... Ce mois-ci peut être marqué par les premières angoisses de séparation. En effet, le Bout’Chou grandit, son cerveau devient plus mature et ses capacités de compréhension des choses s’étendent et se développent à la vitesse grand V. Explications.

Il est important pour Bebetou de rappeler aux parents que les informations de cet article concernant le développement du bébé de 8 mois sont données comme une base indicative ! Les progrès varient d’un tout-petit à un autre, il n’y a aucune règle établie concernant le développement d’un bébé. L’important ? Aimer son bout’Chou et l’encourager sur la voie de l’apprentissage sans le comparer au bébé de la cousine Germaine !

Bébé a 8 mois : évolution et développement

JPEG - 29.9 ko
Les progrès du bébé à 8 mois

"Hello, je suis là ! Je me présente : Grand bébé de 8 mois ! Je vous écris ces quelques lignes pour vous faire le récit de mes découvertes et faire le point sur la quasi totalité de mes progrès en seulement 8 mois ! Je grandis très vite et je comprends de plus en plus de choses.

Mes progrès

Après de longues semaines de gymnastique intensive, je suis désormais capable de me tenir assis tout seul comme un grand ! Il m’arrive assez souvent de rouler sur moi-même à la manière d’un petit tonneau.

Je cherche à attraper les objets qui ne sont pas à ma portée... je suis curieux de nature et chaque jour, je prends plaisir à étendre mes capacités physiques ! Je me penche donc pour attraper l’objet que mes yeux convoitent et si je l’attrape, je le saisis entre le pouce et l’index. Comme vous pouvez le constater, ma préhension fine se développe... je contrôle de mieux en mieux mon corps et mes mouvements se font plus précis.

J’aime me servir de mes deux mains à la fois. Je peux par exemple faire passer des objets d’une main à une autre. Je m’amuse à les frapper l’un contre l’autre : ça fait beaucoup de bruit et j’adore ça ! Quand papa fait disparaître un objet sous un tissu, je le cherche partout.

A la découverte de mon corps !

Petit à petit, je prends conscience de mon corps. Je réalise que j’ai des pieds, des doigts... Du coup, je suce le bout de mes orteils que je porte aisément à ma bouche. Essayez d’en faire autant que je rigole ! Papa et Maman disent que je suis très souple... mais que dans quelques années, lorsque je serai aussi vieux qu’eux, je ne serai plus en mesure de le faire ! Il faut donc que j’en profite !

Voir aussi :
- Eveil corporel chez bébé

J’ai peur d’être séparé de vous...

Ces temps-ci, je suis très angoissé lorsque Maman s’éloigne de moi. Je suis pris de panique si je ne la vois plus, c’est terrible ! On dit que je passe par "une étape du processus de l’élaboration du soi" appelée "Angoisse du 8ème mois" ou "Angoisse de séparation". En réalité, mes capacités de compréhension se sont considérablement étendues en quelques jours. J’ai réalisé que j’étais une personne distincte de mes parents... J’ai longtemps cru que Maman et moi étions "la même personne", mais aujourd’hui, j’ai pris conscience qu’elle et moi étions deux personnes différentes. Du coup, je sais qu’elle peut me quitter... Si elle sort de mon champs de vision, j’ai peur de ne plus jamais la revoir. J’avoue que je passe facilement des rires aux pleurs et que ces derniers temps, je ne suis pas facile. Je veux toujours être dans les bras de maman. J’ai juste peur d’être séparé d’elle.

C’est peut-être le moment pour ma mère d’acheter une écharpe de portage, comme ça, je pourrai être tout le temps avec elle !

Voir aussi :
- Les bienfaits de l’écharpe de portage

Je suis également terrifié par les inconnus. Je pleure quand je rencontre un visage que je ne connais pas. Si une personne étrangère s’approche de moi, je refuse de la regarder et je me blottis contre mes parents. Je peux également piqué des grosses colères et hurler ! Le pédiatre nous a expliqué que cette période transitoire de l’angoisse de séparation est un cap souvent difficile à passer pour les parents mais aussi pour le bébé que je suis. C’est un moment clé du développement chez les nourrissons qui témoigne du bon processus de maturation ! Ça signifie que je suis désormais capable de faire la différence entre ma petite maman chérie et les étrangers. Je pleure car je ressens quelque chose que jadis, je n’éprouvais pas : j’ai réalisé que ma maman pouvait me manquer. Cependant, certains de mes copains bébés de 8 mois ne manifestent pas vraiment les signes de cette étape cruciale. Tout dépend du caractère et des habitudes quotidiennes... Moi, j’aimerais juste que mes parents soient toujours avec moi, mais ce n’est pas possible. Pour compenser, j’ai trouvé le meilleur des amis : Mon Doudou ! Il est très important pour moi et constitue en quelque sorte le substitut maternel qui remplace maman lorsqu’elle n’est pas avec moi. Doudou est un objet transitionnel qui m’aide et dont j’ai vraiment besoin. Dites à mes parents de ne pas me mettre à la crèche quand je passe par cette période de l’angoisse du 8ème mois... Je pourrai traduire et vivre cette séparation comme un abandon terrible de maman à mon égard.

- Voir aussi : Angoisse de séparation : que faire ?)

Papa, maman, je vous aime...

J’aime bien jouer avec mes parents... Mon jeu préféré c’est "Coucou, me voilà"... Ce petit jeu éducatif m’aide à passer en douceur l’étape de l’angoisse de la séparation. Comprenez que pour le moment, je ne saisis pas encore la notion de temps. Alors, quand je ne vois plus maman, j’ai peur car je ne suis pas certain qu’elle revienne un jour ! Le jeu du cache-cache me rassure et m’aide à comprendre que même quand une personne ou un objet disparaît, elle continue d’exister et réapparaît sans avoir changé !

Voir aussi :
- Eveil : Jeux pour bébé
- Jeux de bébé mois par mois

Je tends les bras à mes parents pour être pris... J’ai saisi une chose de grande importance : si je crie et hurle, Maman s’occupe exclusivement de moi... et vous savez quoi ? J’adore ça !

Langage

Je suis entré dans l’ère des monosyllabes qui constituent les prémices du langage ! Pour stimuler mon apprentissage de la langue, papa et maman n’arrêtent pas de me parler... Et moi, j’aime les écouter, je développe ainsi mon vocabulaire. J’élargis mes connaissances linguistiques et dis : ma, ta, dada... Le pédiatre a conseillé à mes parents de ne pas s’adresser à moi en "langage bébé". Pour stimuler mes capacités, le mieux c’est de me parler comme-ci j’étais moi aussi un adulte ! C’est que je suis un grand bébé de 8 mois, MOI !

Voir aussi :
- Le langage secret des bébés
- Apprentissage du langage : comment aider bébé ?
- Apprentissage du langage : les premiers mots

Je n’aime pas qu’on me dise NON !

Ne pensez pas que je ne comprends pas ce qu’on me dit ! Je suis tout à fait capable de différencier un ton positif d’un ton négatif. Je comprends le mot "non"... mais j’avoue que je n’aime pas beaucoup ce mot là !

D’ailleurs, je suis en colère quand mes parents me disent "non", alors je pleure et désobéis... je teste papa et maman, c’est tout, ne m’en voulez pas !"

Chères mamans, un petit rappel pour vous rassurer : toutes les informations contenues dans cet article sont données à titre indicatif, elles ne servent que de base globale en matière de développement. Chaque bébé évolue à son petit rythme... il n’y a pas de vérités absolues qui s’appliquent à tous les bébés du même âge. Ne soyez pas inquiète si votre bout’chou ne dit pas encore "dada"... il fait certainement des choses que d’autres ne sont pas encore capables de faire ! L’important c’est d’être une source d’encouragements pour son enfant afin de l’aider à progresser.

- Avant : >>> Bébé a 7 mois <<<
- Après : >>> Bébé a 9 mois <<<




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire