Toxoplasmose et grossesse

La toxoplasmose est une infection parasitaire très fréquente. En dehors de la grossesse, elle est totalement bénigne, mais lorsqu’elle survient chez la femme enceinte, elle peut être lourde de conséquences pour le foetus. Certaines recommandations simples permettent toutefois aux futures mères non immunisées de prévenir la toxoplasmose.

La toxoplasmose chez la femme enceinte

L’infection est bénigne chez l’être humain en général. Elle est d’ailleurs très répandue puisqu’environ 50% de la population française adulte est affectée par la maladie ! Cependant, en cas de grossesse, la toxoplasmose peut s’avérer redoutable car la femme enceinte non immunisée peut transmettre le parasite à son bébé. Les chiffres sont surprenants : Chaque année, environ 2700 femmes enceintes sont atteintes par l’infection.

JPEG - 37 ko

En cas de grossesse, la toxoplasmose est très dangereuse et peut être lourde de conséquences. Le parasite responsable de l’infection colonise en premier lieu le placenta. 4 à 8 semaines après cette colonisation, le parasite peut passer du placenta au foetus. Notons que la période la plus périlleuse de transmission materno-foetale se situe entre la 8ème et la 22ème semaine de grossesse.

Transmission et gravité du virus

- Si la toxoplasmose est antérieure à la conception, le risque de transmission pour le foetus est quasi nul !

- Toutefois, le risque d’infection foetale augmente considérablement au début de la grossesse. Les spécialistes ont constaté que les séquelles foetales sont plus importantes lorsque l’infection est contractée tôt dans la grossesse. Si vous attrapez la toxoplasmose avant la 16ème semaine de grossesse, la transmission du parasite chez la mère traitée est de 5% et de 15% chez la mère non traitée. S’il y a transmission du virus, le risque de gravité est maximal pour l’enfant.

- Lorsque la femme enceinte contracte la toxoplasmose entre la 16ème semaine et la 26ème semaine de grossesse, le risque de transmission est important car il s’élève approximativement à 20%.

- Après cette 26ème semaine et jusqu’à l’accouchement, le danger de transmission foetal est maximal, il s’élève à 90%. Dans ces deux derniers cas, le risque de gravité est cependant plus faible car l’infection est alors proche du terme.

Les spécialistes ont constaté que la gravité des séquelles diminue si la contraction de l’infection est proche de la date du terme. Toutefois, les conséquences de la toxoplasmose sont redoutables pour le bébé et peuvent également entraîner des convulsions et une fausse couche chez la maman. Notons qu’en cas de toxoplasmose congénitale sévère, la destruction du tissu cérébral du foetus est quasi systématique.

Les séquelles foetales causées par l’infection parasitaire sont importantes :
- lésions cérébrales
- malformations
- troubles oculaires

Dépistage de l’infection

Dès le 1er mois de grossesse, vous devez effectuer une prise de sang qui vérifiera votre immunité. Sachez qu’une femme enceinte sur deux n’est pas immunisée ! La prise de sang mensuelle est systématique jusqu’à l’accouchement pour celles qui peuvent contracter l’infection. Toutefois, sachez que des mesures simples d’hygiène et d’alimentation peuvent éviter toute contamination.

On recense chaque année environ 600 cas de toxoplasmose congénitale dont 175 avec séquelles ! Les chiffres sont élevés alors que les informations sur le mode de contamination sont connues de tous... Comment expliquer un tel décalage ? Il semblerait que les mesures de prévention soient très peu appliquées par les femmes enceintes, et ce, dès le début de la grossesse ! Si vous n’êtes pas immunisée, vous devez protéger votre bébé et respecter les mesures hygiéno-diététiques conseillées.

Eviter la toxoplasmose

Pendant la grossesse, chaque femme bénéficie d’un suivi médical adapté. Celles qui ne sont pas immunisées doivent redoubler de vigilance et suivre scrupuleusement des mesures d’hygiène et d’alimentation très simples afin d’éviter la toxoplasmose :

- Manger de la viande bien cuite :
Le parasite responsable de l’infection se développe principalement dans les viandes crues. Pour éviter toute contamination, il est essentiel de consommer des viandes bien cuites ! Adieu les tartares !

- Se laver les mains soigneusement :
Après avoir manipulé la viande crue ou après avoir jardiné, il est important de vous laver les mains à l’eau chaude et au savon et de bien nettoyer vos ongles. Avant de préparer vos repas, prenez pour habitude de vous laver les mains avec un grand soin.

- Une cuisine impeccable !
Veillez à ce que le plan de travail soit toujours bien propre, surtout s’il a servi à préparer les légumes ou la viande juste avant. N’oubliez pas de laver soigneusement vos ustensiles de cuisine qui ont servi à couper la viande crue ou la salade pas encore lavée...

- Lavage approfondi des crudités :
Le parasite de la toxoplasmose se trouve très souvent dans la terre ! Veillez à bien laver les légumes et fruits issus de la terre avec de l’eau vinaigrée ! N’hésitez pas à procéder à plusieurs lavages et à l’épluchage des légumes. Mieux vaut être top prudent, que pas assez !

- Le jardinage :
Si vous jardinez, utilisez des gants afin d’éviter toute contamination de la toxoplasmose par la terre. Une fois que vous avez terminé, n’oubliez pas de vous laver les mains et les ongles, même si vous portiez des gants !

- Attention au chat !
Le risque de contamination de l’infection parasitaire par le chat est essentiellement lié à ses excréments. Si vous avez un chat, évitez tout contact avec sa litière. Si vous ne pouvez pas faire autrement, utilisez des gants et lavez la litière avec de l’eau bouillante. Après l’opération, procédez un un lavage approfondi de vos mains et de vos ongles. Il est donc important de changer la litière du chat tous les jours et de ne pas la laisser dans la cuisine ! Limitez les sorties de votre animal de compagnie peut aussi être une bonne chose.

- Précautions :
Évitez de consommer des crudités en dehors du domicile ! Si vous n’êtes pas certaine du bon lavage des légumes, mieux vaut s’abstenir d’en manger, même au restaurant !




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire