Accueil > Accouchement > Préparation à l’accouchement > Sophrologie : préparation à l’accouchement



Sophrologie : préparation à l’accouchement

Quelle femme n’a jamais redouté le jour de son accouchement ? A la fois très attendu et très appréhendé, l’accouchement est une véritable source de sentiments paradoxaux : angoisses, excitation, peur de souffrir... L’inconnu génère souvent des frayeurs incontrôlables. Mais ne soyez pas inquiète... Personne ne peut prédire la manière dont votre accouchement se déroulera, mais une chose est pourtant certaine : si vous êtes correctement préparée psychologiquement et physiquement à l’accouchement, vous n’avez rien à redouté car vous serez suffisamment armée !

Il y a quelques années, une seule méthode de préparation à l’accouchement était proposée aux femmes enceintes : la méthode classique également appelée Méthode PPO. Mais aujourd’hui, il en existe pour tous les goûts ! De nombreuses méthodes de préparation à l’accouchement sont possibles, notamment, la sophrologie.

Principe de la sophrologie

La sophrologie... késako ? Le nom de cette méthode de préparation à l’accouchement peut faire peur. Pourtant, cette méthode thérapeutique et psychologique mise en place en 1960 par le psychiatre Caycedo n’a d’effrayant que le nom.

Sophrologie : méthode de préparation à l'accouchement

Le principe de cette "science de la conscience" se base sur la réconciliation avec soi-même afin de retrouver l’harmonie entre le corps et l’esprit. Grâce à des exercices spécifiques basés sur la respiration, la relaxation et la visualisation d’images positives, la future maman apprend à mieux accepter les bouleversements corporels et psychiques qu’impliquent la grossesse pour atteindre de nouvelles dispositions d’esprit qui lui permettront de vivre pleinement son accouchement.

Cette méthode basée essentiellement sur le corps et l’esprit et la visualisation d’un vécu positif de l’accouchement permet à la future maman de dédramatiser et "démédicaliser" cet événement pour en faire une expérience profonde et intense tout en surmontant dignement les souffrances. Le but étant d’acquérir des sentiments de confiance en soi afin de partir à la maternité parfaitement apaisée. En anticipant psychologiquement le déroulement de l’accouchement et ce qui se passe à l’intérieur de vous-même, vous envisagez le futur et le jour J avec davantage de calme et de sérénité. Vous ne vous laissez pas submerger par les angoisses qui pourraient surgir. Avec cette méthode douce, la femme enceinte ne subit plus son accouchement mais elle le maîtrise et elle accompagne son enfant hors du ventre.

Le déroulement des séances

Lors des séances, les femmes enceintes sont confortablement installées, le plus souvent, elles sont en position assise et les yeux fermés. Un certain nombre d’objectifs sont visés :

- Grossesse :

Pendant 9 mois, le corps de la future maman subit de profonds bouleversements. Psychologiquement et physiquement, ces modifications corporelles peuvent perturber la femme enceinte. Au cours des séances de sophrologie, des techniques de respiration et de relaxation sont apprises afin de permettre aux futures mamans de retrouver l’harmonie. Les femmes enceintes apprennent ainsi à apprivoiser leurs peurs liées à la grossesse et à l’accouchement.

La sophrologie permet de se recentrer sur soi-même en retrouvant le calme, la sérénité et l’apaisement. Ces sentiments permettent alors à la femme enceinte de prendre confiance en elle, ce qui diminue le stress durant la grossesse ainsi que les différentes angoisses liées à l’accouchement. Au fil des séances de sophrologie, les futures mamans atteignent un état de conscience profond limite entre veille et sommeil au biais d’exercices de relaxation, de techniques de maîtrise du souffle et du lâcher-prise. Cet état "particulier" de rêverie permettrait d’appréhender et d’apprivoiser les sensations à venir...

- Travail et accouchement :

Une fois cet état de conscience atteint, la future maman est mieux disposée psychologiquement : elle apprend alors à mieux connaître et à mieux visualiser les parties de son corps et réalise qu’elle est capable d’agir directement sur elles.

Grâce aux techniques de respiration apprises, la future mère parvient à augmenter son seuil de tolérance à la douleur. Elle gère également mieux les contractions utérines et sait comment mieux les endurer : en relaxant les parties de son corps. Les exercices appris pendant les séances favorisent aussi la récupération entre deux contractions : la maman sait quand se reposer et reprendre des forces afin d’être plus efficace lors de l’expulsion.

Au cours des séances, la sage-femme sophrologue fait appel à la concentration mentale des futures mères en leur faisant visualiser et ressentir le vécu de l’enfant pendant les contractions, puis au cours de l’expulsion. Pendant l’accouchement, la femme enceinte projette dans sa tête les images positives apprises au cours des séances : elle visualise mentalement le trajet du bébé, ce qu’il ressent afin d’inspirer, d’expirer et de pousser utilement au bon moment. Résultat : la femme enceinte ne subit plus l’accouchement, elle vit pleinement l’expérience tout en accompagnant efficacement son enfant hors du ventre.

La sophrologie permettrait de garder un contrôle et une maîtrise sur l’accouchement. La femme enceinte exercée est en mesure de dominer son corps : elle ne se laisse pas surprendre car elle a déjà vécu mentalement des dizaines de fois le déroulement de l’accouchement dans sa tête. Elle est alors consciente du bouleversement que l’accouchement provoque sur son bébé, elle oxygène son corps et son enfant grâce aux exercices appris afin de mieux accompagner et de mieux rassurer son bébé. Grâce aux techniques apprises au cours des séances, les femmes enceintes sont familiarisées avec les différentes étapes de l’accouchement, elles les visualisent mentalement afin de ne pas se laisser submerger par la peur, les sensations et les douleurs le jour J. Lors de l’expulsion, la femme enceinte ne se cramponne pas aux étriers du lit d’accouchement : au contraire, elle détend son corps et pousse avec le souffle.

Et le futur papa dans tout ça ?

Les messieurs ne sont pas oubliés : ils peuvent tout à fait participer aux séances de sophrologie ! Pendant les séances, les futurs papas apprennent des techniques de massage afin de favoriser la relaxation des futures mamans.

Où ? Quand ? Comment ?

La préparation commence dès le début de 3ème trimestre de grossesse, généralement, au cours de 7ème mois. Dans ce cas, vous bénéficiez de 8 séances qui sont entièrement prises en charge par la Sécurité Sociale. Il est également possible de débuter les séances avant cette date, soit, vers le 4ème mois ou le 5ème mois de grossesse. Dans ce dernier cas, seulement 70% des frais sont pris en charge !

Les séances se déroulent en petit comité : elles réunissent un nombre restreint de "ventres ronds" et sont menées par une sage-femme sophrologue. Pour maximiser l’efficacité de cette méthode de préparation à l’accouchement, il est conseillé de pratiquer les exercices appris au cours des séances à la maison le plus souvent possible.

Les futures mamans doivent porter des vêtements confortables : avec cette méthode, optez pour le jogging et oubliez le jean !

Pour vous inscrire aux séances de sophrologie, vous pouvez vous renseigner auprès de votre maternité. Certains établissements proposent cette méthode de préparation à l’accouchement. Sinon, vous pouvez consulter ce site dans lequel vous trouverez un annuaire avec la liste des sophrologues de France. A savoir : prix par séance : 15 euros environ.

Avantages et inconvénients de la sophrologie

Avantages : Il s’agit d’une méthode de préparation à l’accouchement douce qui réconcilie corps et esprit afin de retrouver une harmonie pendant la grossesse. La sophrologie permet de contrôler ses émotions, ses sensations (douleur) et ses angoisses afin de ne pas se laisser submerger le jour de l’accouchement. Grâce à cette méthode, la future mère apprend à positiver et à agir sur les parties de son corps sollicités pendant le travail afin de ne plus subir l’accouchement mais de le maîtriser et de le vivre pleinement et sereinement.

Inconvénients : La sophrologie ne propose aucun exercice physique pour "entretenir" et préparer le corps de la future maman à l’expérience de l’accouchement... Le sport et la pratique d’une activité physique douce sont pourtant des paramètres essentiels qui favorisent le bon déroulement de l’accouchement. Préparer son esprit est important mais il faut également préparer son corps.

Cette méthode demande également un effort de "lâcher-prise" total. Ce n’est pas forcément facile à mettre en place en seulement 8 séances.

Pour profiter pleinement des bienfaits de la sophrologie, il est important de se rendre aux séances très régulièrement. Or, seulement 8 séances sont remboursées par la Sécurité Sociale, les futures mamans devront donc certainement suivre davantage de séances pour profiter pleinement des bienfaits de cette méthode. Ce qui représente un budget financier conséquent (séance : 15 euros).

Autre inconvénient à ne pas négliger : pour profiter des avantages de la sophrologie, il est nécessaire de s’entraîner à la maison le plus souvent possible ! Toutefois, il est parfois difficile de passer à travers les contraintes de la vie de tous les jours (manque de temps, vie de famille, travail, vie sociale...) pour travailler les exercices mis en place au cours des séances.

Les contre-indications : Selon les spécialistes de la sophrologie, il est important de choisir le bon thérapeute. La contre-indication pourrait en effet provenir du sophrologue lui-même qui banaliserait la sophrologie en utilisant des méthodes soupçonneuses qu’il ne maîtrise pas. Avant de choisir la sophrologie, il est primordial de choisir un thérapeute/sophrologue ayant suivi une solide formation !




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire