Rubéole et grossesse

Chez l’enfant et l’adulte, la rubéole est une infection contagieuse totalement bénigne qui se manifeste par une éruption cutanée, des démangeaisons et de la fièvre. Cependant, elle peut être redoutable lors de la grossesse et engendrer de graves malformations congénitales chez le foetus. Quelques explications.

Rubéole : un réel danger pour le foetus

JPEG - 12.2 ko
La rubéole chez la femme enceinte

Il faut savoir qu’environ 10% des femmes ne sont pas immunisées contre la rubéole. En temps normal, l’infection est tout à fait bénigne... excepté pendant chez la future maman ! Cette pathologie qui touche la peau et les ganglions lymphatiques peut provoquer de lourdes conséquences chez le foetus vulnérable, en particulier si la rubéole est contractée au cours des trois premiers mois de grossesse.

On compte environ 90% des femmes immunisées contre l’infection, soit parce qu’elles ont été vacciné, soit parce qu’elles ont déjà contracté la maladie dans le passé. Mais il reste toutefois 10% des femmes non immunisées ! C’est pourquoi la prise de sang qui vérifie la protection contre la rubéole est obligatoire lors de la première consultation prénatale. Elle protège le foetus d’éventuelles complications et fait partie intégrale du suivi médical pendant la grossesse.

Dans 50% des cas, la rubéole passe totalement inaperçue ! La maladie assez légère n’est vérifiable que par analyse sanguine. Si l’infection survient précocement dans la grossesse, avant la 12ème semaine, le virus contracté par la future maman passe alors la barrière placentaire et atteint le foetus dans 25% des cas. Les conséquences peuvent alors être extrêmement graves. Après le 4ème mois de grossesse, le risque d’atteinte du bébé devient complètement nul.

Les conséquences de la rubéole pendant la grossesse

Il est important de ne pas minimiser les éventuelles séquelles entraînées par l’infection car elles sont nombreuses et responsables de malformations congénitales sévères. La gravité d’atteinte du virus varie essentiellement de l’avancée de la grossesse :

>>> Entre la 6ème et la 9ème semaine de grossesse :
Si la rubéole est contractée pendant cette période, la gravité des conséquences est maximale :
- cataracte du bébé
- problèmes cardiaques
- malformations du coeur
- atteintes de l’oreille interne provoquant une surdité
- malformations du système nerveux

>>> Après la 10ème semaine de grossesse :
Après cette période, les atteintes de l’infection diminuent et ne se produisent que dans 35% des cas.
- Les conséquences pour le foetus sont alors seulement auditives provoquant une surdité.

>>> Après la 14ème semaine de grossesse :
Les séquelles produites par la rubéole entraînent alors :
- un retard de croissance intra-utérin sans pour autant engendrer de malformations congénitales.

>>> Au-delà de la 16ème semaine de grossesse :
- la probabilité d’atteintes de la rubéole est quasi nul pour le bébé.

>>> Fausse couche :
La rubéole peut également entraîner la perte du foetus.

Symptômes de la rubéole

L’infection passe souvent inaperçue en raison de la légèreté des maux. Elle se manifeste essentiellement par un petit mal de gorge suivi d’une éruption cutanée assez discrète sur le visage et sur le corps. La visibilité des boutons varie selon les cas. L’infection provoque également une légère fièvre.

La rubéole est causée par un virus transmis par inhalation de particules de salive. Les personnes qui sont atteintes par l’infection sont contagieuses une semaine après l’apparition des premiers boutons.

Pour la femme enceinte, le dépistage de la rubéole est obligatoire lors de la première consultation prénatale. La vérification de la protection contre l’infection s’effectue par prélèvement sanguin. Si vous n’êtes pas immunisée, la sérologie devra être contrôlée jusqu’à la 16ème semaine de grossesse.

Vous craignez d’avoir attrapé la rubéole

Si vous faites partie des 10% de femmes non immunisées, il faut vous montrer prudente. En cas de contact avec un rubéoleux, il faut redoubler de vigilance et respecter certains conseils :

- Vous devez à nouveau effectuer une prise de sang.
- Vous pouvez prévenir l’infection en demandant une injection de gammaglobulines qui vous protégera pendant 2 semaines. Ce type d’injection est efficace si elle est réalisée dans les 24h qui suivent le contact avec la personne atteinte par la rubéole.

Prévention

- Le vaccin ne peut être administré pendant la grossesse.

- Il faut savoir que la rubéole est une épidémie qui survient principalement durant les périodes à risques, en automne et en hiver et qui touche principalement les enfants. Un congé maladie est envisageable si votre métier vous met en contact permanent avec des enfants.

- La vaccination de ses propres enfants peut s’avérer être un bon moyen de prévention pour vous-même.




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire