Accueil > Bébé est là > Bébé pleure > Pourquoi bébé pleure ?



Pourquoi bébé pleure ?

Bébé pleure-t-il pour rien ? De nombreux parents se sont posés la question... Les pleurs d’un nouveau-né peuvent être très déstabilisants pour papa et maman qui se sentent parfois impuissants face aux pleurs de leur bébé. Bebetou mène l’enquête pour vous !

Bébé pleure-t-il pour rien ?

JPEG - 25 ko
Pourquoi bébé pleure ?

Tout d’abord, il est important de préciser une chose : pleurer c’est normal pour un bébé ! Tous les nouveaux-nés pleurent, il n’y a aucune exception. Alors pas de panique si votre Bout’Chou pleure souvent... Les pleurs font partis de leur petite vie.

Un nouveau-né ne pleure jamais pour "rien". Sachez également que lorsqu’il pleure, il ne fait pas un caprice. Bébé est un être humain très sensible qui n’a pas encore l’usage de la parole. Les pleurs sont donc pour lui, le seul moyen de se faire comprendre par ses parents. Il les utilise donc pour exprimer un mal-être ou un besoin, pour communiquer, tout simplement.

Derrière chaque pleur, se cache une signification. Dans les premiers jours qui suivent sa naissance, les pleurs du bébé peuvent être une véritable source d’inquiétudes pour des nouveaux parents déstabilisés qui ne parviennent pas à en comprendre les raisons. Mais n’ayez crainte, au fil des semaines, vous apprendrez à connaitre votre Bout’Chou et dans quelques temps, vous serez spécialiste en la matière : capable de décrypter le besoin qui se cache derrière tel ou tel pleur.

Pour quelles raisons pleure-t-il ?

Lorsque votre nouveau-né pleure c’est pour exprimer un inconfort certain dont les raisons peuvent être diverses.

- La faim : De 0 à 3 mois, les pleurs d’un tout-petit sont souvent dus à la faim qui les gagne ! Les besoins nutritifs d’un nourrisson se manifestent environ toutes les 3 heures. Si vous allaitez, ses besoins seront encore plus fréquents car le lait maternel est digéré plus rapidement. Important : ne fixez pas d’heures fixes pour les tétées. Faites confiance à votre enfant et nourrissez-le à la demande. Le besoin naturel et essentiel du nouveau-né c’est de manger ! N’hésitez pas à la gâter, à lui offrir le sein quand il le demande. Si son besoin primaire de nourriture est comblé lorsqu’il le demande, bébé sera satisfait, calme et donc apaisé. Il saura que ses parents répondent à ses appels.

- La couche sale : Durant les premières semaines, bébé apprécie la sensation de chaleur dégagée par une couche bien remplie... Mais il peut pleurer lorsque la couche lui irrite la peau. Certains bébés, au contraire, ne supportent pas du tout la sensation d’humidité : peut-être est-ce le cas du votre ?

- Les troubles digestifs : Cause très fréquente des pleurs du nourrisson. Les coliques des premiers mois déstabilisent énormément les parents qui se sentent impuissant face aux douleurs de leur enfant. Ne le laissez pas gérer seul sa petite souffrance... Aidez-le et apportez lui le réconfort dont il a besoin. En agissant ainsi, vous l’aiderez à mieux surmonter ses douleurs et vous le guiderez sur la voie de l’autonomie. Pour soulager les coliques de bébé, vous pouvez masser son petit ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, ou le prendre de façon à placer son ventre sur votre avant-bras.

- Sommeil : Jusqu’à 3 mois, les bébés pleurent souvent lorsqu’ils ne parviennent pas à trouver le sommeil. Dans ce cas, il est préférable de le laisser pleurer afin de ne pas perturber la mise en place de son petit rythme. En le laissant pleurer, vous l’aiderez à trouver un sommeil plus profond. Attention cependant, si ses pleurs persistent trop longtemps, ne le laissez pas seul dans son lit, intervenez. Consultez également notre article : Bébé pleure la nuit, que faire ?

- La fatigue : Lorsqu’un nouveau-né fatigué est sollicité dans un environnement trop bruyant pour lui, il ne parvient pas à trouver le sommeil, il s’énerve et l’exprime en pleurant.

- Il a trop chaud ou trop froid : Pour savoir si la température convient à bébé, touchez son cou et les extrémités de son corps. S’il a trop chaud, il transpire par exemple.

- Tensions de la journée : Tous les parents ont été confronté à ce problème : les pleurs du soir ! Pour 40% des bébés, ces fameux pleurs commencent en fin de journée, durant la tombée de la nuit. En fait, il s’agit de l’accumulation des stimulis de le journée qui sont exprimés sous forme de pleurs. En réalité, ces stimulis ont provoqué une sorte de tension intérieure dont le nouveau-né a besoin de se décharger : quel moyen a t-il en sa disposition ? Les pleurs !

- Besoin de câlins et de réconfort : Il arrive parfois que bébé ait tout simplement besoin d’être cajolé ! Il ne s’agit pas d’un caprice du petit prince (ou princesse) qui désire des câlins mais d’un véritable besoin d’être pris, consolé, rassuré et aimé.

- Bébé aux besoins intenses : Il y a des bébés qu’on appelle ainsi parce qu’ils pleurent sans vraie raison particulière. En fait, ce sont des nourrissons qui ont un besoin d’être pris dans les bras plus important que les autres. Dans ce cas, les parents sont souvent mis à rude épreuve. Prenez courage et n’hésitez pas à vous faire aider.

- L’ennui : Le nouveau-né est un être humain qui a des besoins de contact et de stimulation pour progresser. A vous de répondre à ce besoin !

- Maman est stressée ! Votre bébé vous connaît, il a passé 9 mois dans votre ventre ! Sachez qu’un nouveau-né ressent TOUT. Si vous êtes stressée, anxieuse ou en colère, votre bébé ressent ce mal-être et pleure. Soyez donc détendue... Car c’est un cercle vicieux qui peut commencer : bébé pleure, maman est débordée, énervée et incapable de calmer son petit... alors le nouveau-né pleure encore davantage en sentant ce mal-être envahir sa petite maman.

- Besoin d’un ostéopathe ? La naissance est un petit traumatisme pour bébé qui a subit des tensions durant l’accouchement. Si votre bébé pleure beaucoup, peut-être est-ce lié aux tensions musculo-squelettiques liées à l’accouchement. Dans ce cas, consultez un ostéopathe qui sera en mesure de relâcher ces tensions.

- Les dents : Vers 6 mois, bébé fait ses dents ! Dans ce cas, prévoyez un anneau dentaire pour le soulager.

Sachez donc qu’un bébé ne pleure jamais pour rien ! Il communique au biais de ses pleurs et exprime par conséquent un mal-être ou un besoin. Contrairement aux idées reçues, sachez qu’une étude a prouvé que les mères qui avaient répondu tôt aux pleurs de leur bébé réduisaient leurs pleurs de 70%. En répondant aux besoins de votre enfant qui pleure, vous l’aidez à devenir patient plus rapidement. En réalité, si votre réponse est rapide à ses pleurs, son anxiété prend moins d’ampleur dans sa petite tête puisqu’il sait que vous allez vite arriver...

Attention ! Il faut toutefois éviter de tomber dans certains travers : courir vers bébé pour un oui ou pour un non dès le moindre cris. Le tout c’est de trouver le juste milieu ! Lorsque vous serez en mesure de reconnaître ses pleurs, vous trouverez la clé du problème !




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire