Accueil > Grossesse > Les maux de la grossesse > Pertes blanches - enceinte



Pertes blanches - enceinte

La grossesse est une période qui s’accompagne bien souvent de pertes blanches plus ou moins importantes. En effet, dès le tout début, les sécrétions vaginales augmentent... ce "phénomène" est tout à fait naturel et témoigne en quelque sorte du bon déroulement de votre grossesse. Alors, pas de honte à avoir, toute femme enceinte est passée par là !

Grossesse et pertes blanches

JPEG - 23.7 ko
Les pertes vaginales durant la grossesse

L’augmentation des sécrétions vaginales durant la grossesse est totalement normale, il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter ! C’est que tout se déroule bien chez vous !

Ces pertes sont de couleur blanchâtre et sans odeur gênante, elles sont tout à fait naturelles et ne doivent donc pas être perçues comme quelque chose de "sale". Cette augmentation témoigne en réalité du bon fonctionnement de votre corps qui réagit sous l’effet des hormones dont le taux grimpe en flèche durant la grossesse. Cette augmentation entraîne alors un nombre important de changements et de bouleversements divers chez la femme enceinte.

Il faut savoir que la peau est constituée de cellules qui se renouvellent plus ou moins rapidement selon les êtres humains. Ce phénomène de renouvellement des cellules se nomme la desquamation. Ainsi, la muqueuse du vagin est elle-aussi constituée de cellules qui se détachent naturellement. Pendant la grossesse, sous l’effet de l’augmentation des hormones, les cellules de la muqueuse du vagin se renouvellent beaucoup plus rapidement entraînant à leur tour une production plus intense d’une substance blanchâtre, indolore et légèrement visqueuse appelée les pertes blanches ou pertes vaginales.

D’ailleurs, vers la 9ème semaine de grossesse, il est fort probable que le corps de la femme enceinte se mette à produire de façon encore plus excessive ce type de fluide vaginal !

Un risque d’infection ?

Bien que les pertes blanches abondantes soient naturelles et normales, il est important de souligner qu’il faut les surveiller. En effet, elles pourraient témoigner d’une infection vaginale dans le cas où elles seraient :

- malodorantes
- de couleur jaunâtre ou verdâtre
- accompagnées de brûlures ou de démangeaisons

Dans ce cas, il est alors important de consulter votre gynécologue sans attendre ! Ce type de pertes pourrait ainsi être le signe d’une infection liée à un parasite ou à un champignon.

Soyez donc très VIGILANTE, car certaines de ces infections peuvent être graves entraînant des conséquences dramatiques. Elles peuvent en réalité provoquer une fausse couche, un accouchement prématuré ou contaminer votre bébé ! Alors prudence...

En cas de doute, n’hésitez donc pas à consulter même si c’est une fausse alerte ! Il vaut mieux prévenir que guérir, surtout que les conséquences d’une infection vaginale peuvent être catastrophiques et irréversibles.

Limiter les pertes blanches ?

Pourquoi limiter les pertes blanches alors qu’elles sont totalement naturelles et qu’elles témoignent du bon fonctionnement de votre corps ? Ne perturbez pas l’équilibre de votre flore vaginale en effectuant des toilettes trop fréquentes avec des savons trop agressifs. Tout cela pourrait détériorer la flore naturelle et ainsi détruire des germes très utiles qui ont un rôle de défense important.

Il est donc essentiel d’avoir une bonne hygiène intime en favorisant un savonnage externe à l’eau et au savon au pH neutre, 2 fois par jour, le matin et le soir.

Voir aussi :
- Liste des maux de la grossesse.
- Pertes blanches : signe de grossesse ?
- Mycose vaginale et grossesse




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire