Accueil > Accouchement > La péridurale > Péridurale : inconvénients et contre-indications



Péridurale : inconvénients et contre-indications

La péridurale est un sujet très controversé : difficile d’avoir un avis tranché sur la question, n’est-ce pas ? Pour adopter un point de vue tout à fait neutre, il est important de rappeler que cet acte médical, qui a pour but d’anesthésier la partie inférieure du corps de la future maman afin d’atténuer ses douleurs, comporte également quelques inconvénients. Avant de faire votre choix, il faut que vous sachiez que la péridurale peut être la source d’effets secondaires et de risques de complication.

Les inconvénients de la péridurale

JPEG - 27.1 ko
Inconvénients et complications de la péridurale

Les douleurs de l’accouchement peuvent être diminuées par l’effet de la péridurale, c’est en effet véridique. Mais il faut savoir que dans certains cas, l’acte médical n’est pas efficace du tout !

- La péridurale ne fonctionne pas toujours :
L’efficacité de cet acte médical varie selon les femmes. Chez certaines patientes, la dose classique de produit anesthésique injecté n’aura aucun effet sur la douleur des contractions.

- Des corps différents :
Nous sommes tous constitués de chair mais possédons tous des caractéristiques corporelles qui nous sont propres. Ainsi, chez certaines personnes, l’espace péridural dans lequel la piqûre est effectuée est divisé par une fine membrane. Résultat : A cause de cette fine membrane, la péridurale ne fera effet que d’un côté du corps. Pour remédier à ce problème, le médecin-anesthésiste sera dans l’obligation de procéder à une deuxième injection.

Les contre-indications de la péridurale

Dans certains cas précis, la péridurale est formellement interdite ! Les contre-indications de cet acte médical sont diverses, voici une liste exhaustive qui vous éclairera sans aucun doute :

- Malformations de la colonne vertébrale - hernies discales :
Ces problèmes récurrents chez bon nombre de personnes ne constituent pas vraiment une contre-indication ! Toutefois, ces problèmes de dos sont à signaler au médecin-anesthésiste car ils doivent faire l’objet d’une attention toute particulière lors de l’injection ou lors de l’installation de la femme enceinte au moment de la piqûre.

- Présence d’un tatouage :
Péridurale et tatouage : compatible ou pas ? Il est très difficile de trancher sur cette question récurrente. La péridurale peut être compliquée par la présence d’un tatouage à l’endroit même de l’injection. Cependant, l’existence du tatouage au niveau de la chute des reins ne constitue pas vraiment une contre-indication absolue... En fait, tout dépend de la taille, de la densité, de l’emplacement précis du tatouage et surtout de l’anesthésiste ! En effet, le praticien doit faire en sorte de piquer à un endroit "vierge" du dos, hors de la zone du tatouage. Ainsi, si ce dernier est trop dense, le praticien aura tout à fait raison de vous refuser la péridurale.

- Fièvre supérieure à 38° :
Dans ce cas, la future mère ne pourra pas bénéficier de la péridurale.

- Infection cutanée ou plaie...
Le recours à la péridurale est impossible si la zone dans laquelle l’injection doit être faite est couverte d’une infection de la peau, d’une plaie ou d’un abcès.

- Maladies neurologiques :
Si vous êtes sujette à ce type de problème, il est important d’en faire part au médecin qui procédera alors à un examen neurologique. Celui-ci déterminera sans aucun doute la décision du praticien à votre égard.

- Des troubles de la coagulation :
Si la patiente connait un risque hémorragique anormal ou des troubles de la coagulation, la péridurale sera formellement interdite car le risque d’un hématome péridural occasionnant des compressions nerveuses est élevé.

Complications et effets secondaires de la péridurale

Comme dans tout acte médical, le risque 0 n’existe pas ! Cependant, rappelons que ces risques sont souvent minimisés par l’expérience de l’anesthésiste qui vous confirmera que les complications sont assez rares... Sachez cependant demeurer prudente car les effets secondaires ne sont pas anodins et constituent un risque potentiel.

- Maux de tête :
Dans certains cas, la péridurale peut causer des maux de tête provoqués par le passage du cathéter dans l’espace rachidien... Chez certaines femmes, ils seront passagers après l’accouchement, mais pour d’autres, ils peuvent malheureusement persister pendant plusieurs mois après la naissance de Bout’Chou.

- Suppression des sensations lors de l’expulsion :
Il est nécessaire pour la maman de ressentir le besoin de pousser lors de la phase d’expulsion. Mais il arrive parfois que les doses de produit anesthésique injectées soient plus importantes que la norme. Ce qui implique lors de l’accouchement une suppression des sensations. Cette absence de sensations peut entraîner une inefficacité de la poussée qui conduira, dans la majorité des cas, au recours du forceps ou des ventouses.

- Maux de dos résiduels :
Ce désagrément constitue l’une des plaintes assez fréquentes rapportées par les nouvelles mamans.

- Convulsions et arrêts cardiaques :
Ces complications graves de la péridurale sont très rares mais il ne faut tout de même pas omettre de les citer.

- Paralysie des membres inférieurs :
La perte définitive de sensation est une question récurrente et donc très souvent évoquée chez nos future mères. Cette peur de la paralysie provoquée par la péridurale est justifiable, toutefois, ces risques de complication sont vraiment rarissimes ! Alors, pas de panique Mesdames.

L’important lors de l’injection, c’est de ne pas bouger ! La longueur de l’aiguille qui est impressionnante effraie souvent les mamans qui ont peur de la douleur de la péridurale. Sachez toutefois que la piqûre est plus dérangeante que douloureuse.




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire