Accueil > Grossesse > Les maux de la grossesse > Les maux de la grossesse



Les maux de la grossesse

Vivre une grossesse c’est... extraordinaire ! La femme est un être vraiment privilégiée qui peut porter et vivre avec son bébé en totale symbiose pendant 9 magnifiques mois ! Finalement, être enceinte est un vrai petit miracle... Si cette période comporte son lot de bonheurs, elle peut également être accompagnée d’un tas de petits malheurs appelés communément "Les signes sympathiques de la grossesse"... La plupart d’entre vous pourront affirmer tout comme moi, que ces signes n’ont rien de vraiment très sympathiques. Au fil des semaines, les maux de la grossesse évoluent de concert avec tout votre corps. Explications.

Les maux de la grossesse

La grossesse n’est certes pas une maladie mais elle implique tout de même des bouleversements d’ordre physiologiques et psychologiques. Dans ce domaine, chaque femme est différente : certaines adorent être enceintes, d’autres ne le supportent pas ! Durant 9 mois, la future maman est la proie facile d’un tas de petits désagréments nommés injustement : les signes sympathiques de la grossesse ! Les futurs mamans ne sont pas à égalité dans ce domaine puisque l’apparition et la fréquence des maux diffèrent selon les femmes et même selon les grossesses.

Les signes sympathiques de la grossesse

Des maux qui évoluent au fil de la grossesse

Il faut savoir que la grossesse peut se diviser en trois périodes bien distinctes ! Ces dernières correspondent aux différents stades de l’évolution psychologique et physique de la future maman.

- Le 1er trimestre : La grossesse s’installe doucement et le corps s’adapte à l’augmentation du taux d’hormones ainsi qu’au nouvel occupant de l’utérus... Tous ces bouleversements entraînent l’apparition d’un certain nombre de maux !

- Le 2ème trimestre : La grossesse est bien installée et le corps désormais bien habitué. Les maux des premiers mois se dissipent, c’est l’apogée du bonheur ! Une période d’accalmie en tous points de vue, c’est le début d’une ère vraiment épanouissante pour la future maman qui va pouvoir enfin profiter pleinement de sa grossesse !

- Le 3ème trimestre : Le corps se prépare à l’accouchement qui approche. L’état d’esprit de la future maman évolue également : l’arrivée d’un petit être qui va chambouler toutes vos habitudes est imminente ! Le développement de l’utérus favorise le retour de nombreux désagréments... Courage, le long cheminement de la grossesse touche à sa fin !

L’apparition des maux de la grossesse

Pendant 9 mois, votre corps est mis à rude épreuve : il change et se transforme sous l’affluence des hormones qui abondent et surabondent. Les premiers maux de la grossesse peuvent apparaître dès le 1er mois de grossesse, plus précisément entre la 2ème semaine et la 3ème semaine au moment où la nidation de l’oeuf dans la paroi utérine a lieu ! Cet événement entraîne un véritable raz-de-marée hormonal : la sécrétion de l’hormone HCG. Ce phénomène a lieu 6 à 8 jours après la fécondation. Pendant le 1er trimestre, c’est cette hormone qui va s’occuper de sécréter les autres hormones essentielles au bon déroulement de la grossesse : la progestérone et les oestrogènes. Ensuite, le placenta devenu suffisamment mature prendra le relais et s’occupera seul de la production des hormones. Le taux d’HCG chutera alors entraînant avec elle la disparition de nombreux signes sympathiques.

Les maux du 1er trimestre de grossesse

Jusqu’au 3ème mois de grossesse, ce nouvel équilibre hormonal chamboule tout dans votre corps provoquant la survenue de nombreux désagréments...

Signes sympathiques : 1er trimestre de grossessePendant tout le 1er trimestre, la grossesse s’installe doucement et le corps mis à rude épreuve doit s’adapter à tous ces changements hormonaux et surtout, au nouvel occupant de votre utérus ! Résultat : les désagréments apparaissent et ne vous laissent aucun répit... c’est la période la plus difficile de la grossesse. Courage !

Les signes sympathiques du 1er trimestre de grossesse sont très nombreux et variables d’une femme à une autre.

- Le gonflement des seins :
Le premier signe sympathique qui apparaît est généralement très apprécié : le gonflement des seins ! La poitrine se tend, les aréoles s’élargissent, les mamelons changent de couleur, des veines bleutées apparaissent et dès la 6ème semaine, de petits boutons en relief se dessinent sur les mamelons : il s’agit des tubercules de Montgomery.

- Les nausées :
Parmi les signes sympathiques les plus courants du 1er trimestre de grossesse, il ne faut pas oublier les célèbres nausées qui peuvent d’ailleurs être accompagnées d’envies et de dégoûts alimentaires. Les nausées sont généralement matinales et peuvent littéralement gâcher la vie des femmes enceintes. Des brûlures d’estomac peuvent également survenir dès les premières semaines... elles s’intensifient plus tard dans la grossesse !

- Fatigue chronique, état de somnolence :
Dès le 1er mois de grossesse, une fatigue extrême peut également survenir : c’est la faute aux hormones ! L’action sédative de la progestérone associée à l’élévation du volume sanguin entraîne un état de fatigue chronique difficilement maîtrisable.

- Les envies fréquentes d’uriner :
Parmi les désagréments les plus enquiquinants du 1er trimestre, on retrouve sur le podium les envies fréquentes d’uriner. Jusqu’au 3ème mois, elles sont causées par l’augmentation de 30% du volume sanguin ainsi que par l’affluence des hormones !

- Pertes blanches plus abondantes :
Beaucoup de femmes constatent une augmentation des sécrétions vaginales au cours des premiers mois. Il semblerait que les pertes blanches soient produites de manière encore plus excessive dès la 9ème semaine de grossesse.

- Ballonnements et constipation :
Les problèmes de constipation peuvent survenir dès les premières semaines, mais on constate néanmoins qu’ils sont relativement plus fréquents et plus intenses dès l’arrivée de la 13ème semaine.

- Salivation excessive :
Un autre signe sympathique mais beaucoup moins connu que les précédents : l’hypersalivation ou ptysalisme. Il s’agit de l’augmentation des sécrétions de salive (jusqu’à 2 litres par jour !)... Ce désagrément peut intensifier le problèmes des nausées et peut même entraîner des vomissements. Il s’atténue dès le 4ème mois de grossesse.

- Troubles du sommeil :
Dès le 1er trimestre, le sommeil chez la femme enceinte peut être perturbé par de fréquentes insomnies. Les causes sont variées et nombreuses : anxiété, envies d’uriner, nausées... Ce désagrément disparaît dès l’arrivée du 2ème trimestre de grossesse.

- Vertiges et étourdissements :
Le bouleversement hormonal accompagnant les premiers mois favorise la survenue de vertiges, d’étourdissements et de malaises. Des maux causés par l’élévation du taux de progestérone ainsi qu’à la modification de la circulation sanguine. Ce désagrément peut malheureusement perdurer tout au long de la grossesse chez certaines femmes !

- Fréquents maux de tête :
Les maux de tête font également partis des maux de la grossesse récurrents durant les trois premiers mois. Ils sont principalement causés par les chamboulements hormonaux subis par votre organisme qui ne s’est pas encore habitué ! Ils peuvent aussi être causés par l’accroissement du volume sanguin qui entraîne une modification de la tension artérielle et donc l’apparition de maux de tête fréquents.

- Rétention d’eau et oedèmes :
La survenue d’oedèmes et le gonflement des jambes sont des maux à redouter... ils diminueront certainement dès le début de 2ème trimestre mais feront leur grand retour au cours du 3ème trimestre de grossesse.

- Sautes d’humeur et sensibilité décuplée :
Durant les premières semaines, beaucoup de femmes sont sujettes à des sautes d’humeur imprévisibles et incompréhensibles ainsi qu’à une hypersensibilité. La faute aux hormones encore une fois qui provoquent des bouleversements hormonaux très importants ! A ce chamboulement s’ajoute des angoisses, des peurs, des questionnements dû à la grossesse elle-même... Soyez indulgente envers vous-même, vous êtes enceinte, ce qui provoque à la fois un chamboulement physique qu’un chamboulement psychologique !

Les maux du 2er trimestre de grossesse

Le début du 4ème mois de grossesse marque l’entrée dans une ère plus épanouissante pour la future maman ! Le corps s’est habitué à la grossesse et à l’affluence des hormones. Parallèlement à ça, le taux de l’hormone HCG a chuté et le placenta a définitivement pris le relais... Résultat : les maux de la grossesse s’atténuent, maman peut enfin souffler et profiter ! C’est le bonheur, tout simplement...

Les maux de la grossesse pendant le 2ème trimestre

Bien que la plupart des maux de la grossesse disparaissent dès le 2ème trimestre, certains irréductibles désagréments persistent et perdurent ! Toutefois, l’intensité et la fréquence de ces maux sont relativement légers en comparaison du 1er trimestre. Dès le 4ème mois, la future maman croque la vie à pleines dents et retrouve son sourire, sa forme physique et sa forme morale ! Elle est également resplendissante : cheveux brillants, ongles longs et solides, peau éclatante... carrément irrésistible ! Rassurez-vous, les légers désagréments du 2ème trimestre n’entameront pas votre bonne humeur !

- Problèmes de constipation :
La constipation s’intensifie généralement dès la 13ème semaine en raison de la prise de volume de l’utérus qui appuie sur les intestins. La progestérone agit en même temps sur le relâchement des muscles intestinaux devenus soudainement très paresseux !

- Contractions de Braxton Hicks :
Dès le 4ème mois, l’utérus se développe et commence même à se préparer en vue de l’accouchement. Résultat ? De fausses contractions dites contractions de Braxton Hicks peuvent survenir. Contrairement aux vraies contractions, elles ne sont pas régulières, ni douloureuses. Elles n’ont pas d’incidence sur la dilatation du col mais entraînent simplement l’utérus à son futur travail pour l’accouchement !

- Le masque de grossesse :
Parmi les signes sympathiques fréquents lors du 2ème trimestre, on retrouve le célèbre masque de grossesse : il apparaît entre le 4ème et le 6ème mois de grossesse et disparaît généralement juste après l’accouchement lorsque le taux d’oestrogènes chute !

- Augmentation des risques d’infection urinaire :
Les risques d’infections urinaires deviennent plus élevés dès la 13ème semaine de grossesse. Il est donc important d’être vigilante. C’est l’analyse des urines mensuelle qui permet de rechercher d’éventuels signes d’infection urinaire.

- Vergetures :
La prise de poids s’accélère dès le 4ème mois de grossesse : certaines parties de votre corps vont être mises à rude épreuve, notamment, le ventre, les cuisses et les seins. Prévenez donc l’apparition des vergetures en hydratant convenablement votre peau.

Les maux du 3ème trimestre de grossesse

Rien ne va plus ! Retour en arrière : dès le7ème mois, de nombreux maux de la grossesse fréquents au cours du 1er trimestre reviennent au galop... Pourquoi, tout était si parfait ?! La plupart de ces désagréments surviennent en raison de la prise de volume de l’utérus devenu énorme.

Les maux du 3ème trimestre de grossesse

- Envies fréquentes d’uriner :
Leur retour est principalement causé par la proéminence de l’utérus qui exerce une pression supplémentaire sur la vessie. Bébé qui a pris sa place définitive pour aggrave également le problème : la vessie croule sous le poids d’un bébé qui veut sortir et d’un utérus qui grossit de jour en jour !

- Troubles du sommeil :
En fin de grossesse, la femme enceinte est sujette au va-et-vient continuel des insomnies ! Un désagrément causé par plusieurs facteurs : les mouvements de plus en plus vigoureux du foetus, un ventre énorme qu’on n’arrive plus à "caser", problèmes de respiration dû à l’utérus qui remonte dans le diaphragme, maux de dos, cauchemars, envies d’uriner, crampes, angoisses, peur de l’accouchement...

- Constipation plus intense :
Le volume de l’utérus augmentant écrase vos pauvres intestins.

- Hémorroïdes :
Les problèmes de constipation favorisent l’apparition d’hémorroïdes.

- Augmentation du risque d’infection urinaire :
Le risque de contracter une infection urinaire est présent tout au long de la grossesse. Mais il augmente considérablement en fin de grossesse en raison de l’utérus qui perturbe le fonctionnement habituel des organes urinaires. La vessie se vide moins bien et le risque d’infection est donc plus élevé !

De nouveaux désagréments jusque là inconnus peuvent également apparaître, les maux les plus fréquents sont :

- Les angoisses :
On les appelle communément "angoisses su 3ème trimestre", mais en réalité, elles sont présentes depuis le début de la grossesse et resurgissent en fin de grossesse à l’approche de l’inconnu : craintes de l’accouchement, peur de ne pas être une bonne mère...

- Problèmes liées à la circulation sanguine :
Au cours des derniers mois, l’utérus devenu proéminent exerce une pression supplémentaire sur les vaisseaux sanguins de l’abdomen. A ce phénomène s’ajoute l’augmentation du volume sanguin qui entraîne des troubles de circulation sanguine. Résultat : la circulation du sang est ralentie, ce qui favorise l’apparition de crampes, le retour des oedèmes et des sensations de jambes lourdes.

- Difficultés à respirer :
Entre le 7ème et le 8ème mois, l’utérus mesure déjà 28 cm de hauteur. Son volume comprime alors la cage thoracique. Résultat : la femme enceinte éprouve des difficultés à respirer, notamment la nuit lorsqu’elle est allongée, ce qui aggrave d’ailleurs le problème des troubles du sommeil !

- Brûlures d’estomac :
Plus vous avancez dans la grossesse, plus l’utérus grossit ! C’est logique et mathématique. Pour gagner de la place et continuer de grossir convenablement, l’utérus se déplace. En fin de grossesse, il appuie sur l’estomac et remonte vers le haut, ce qui provoque une pression ! Les liquides de l’estomac remontent et vous êtes sujette à des remontées acides ainsi qu’à des brûlures d’estomac.

- Transpiration :
La prise de poids en fin de grossesse est inévitable ! Ce surpoids entraîne les glandes sudoripares à travailler davantage, d’où l’apparition des bouffées de chaleur ainsi qu’une transpiration plus abondante.

- Infection vaginale :
En fin de grossesse, la sécrétion des pertes blanches devient plus abondante ce qui peut favoriser la prolifération de petits champignons et donc l’apparition de mycose vaginale.

Les complications de la grossesse

La grossesse est une période magnifique mais elle comporte de nombreux risques. En tant que femme enceinte, vous bénéficiez d’une attention particulière et d’un suivi médical personnalisé. Ne négligez pas les consultations prénatales qui garantissent aux futurs parents le bon déroulement de la grossesse et la santé de bébé. Ces examens sont complétés chaque mois par la prise de sang et l’analyse des urines afin de déceler d’éventuelles complications :
- diabète gestationnel
- toxoplasmose
- rubéole
- pré-éclampsie...




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 commentaire

  • Tina 10 décembre 2015

    Tina
    je suis en plein troisieme trimestre mais j’ai des douleurs au bas du ventre

    Tina