Accueil > Grossesse > Grossesse et suivi medical > Les examens médicaux > Les prises de sang durant la grossesse



Les prises de sang durant la grossesse

La grossesse est une période particulière dans la vie d’une femme et requiert un suivi médical bien spécifique. Aujourd’hui, les prises de sang demeurent un moyen efficace de dépistage des maladies infectieuses. Elles assurent donc le bon déroulement de la grossesse de chaque femme et permettent également de protéger bébé. Mais au fait, à quoi servent toutes ces prises de sang ?

A quoi servent les prises de sang durant la grossesse ?

Si vous n’appréciez guère les piqûres, il va falloir vous armer de courage car la grossesse implique obligatoirement de nombreuses prises de sang nécessaires au bon suivi de cette période. Elles permettent de déterminer votre immunité contre certaines maladies infectieuses, mettent en évidence des carences et déterminent votre groupe sanguin.

JPEG - 25.9 ko

La première prise de sang :

- Confirmation de la grossesse :
La première prise de sang confirme l’état de grossesse de la future maman. Elle est bien plus fiable qu’un test de grossesse et demeure obligatoire ! Elle peut être réalisée à partir de la 2ème semaine de grossesse, avant même le constat de l’absence des règles ! Après la nidation, l’embryon sécrète une hormone appelée HCG. La prise de sang réalisée permet de détecter la présence ou non de l’hormone sécrétée par l’embryon. Si l’hormone est bien présente, pas de doute vous êtes enceinte ! Nul besoin d’une ordonnance pour effectuer cette première prise de sang, il vous suffit de vous rendre dans un laboratoire d’analyses médicales.

Une fois cette première prise de sang effectuée, rendez-vous chez le médecin pour la première consultation prénatale. Il vous prescrira une ordonnance importante qui vous permettra ensuite de réaliser d’autres analyses de sang.

2ème mois de grossesse :

Au cours de cette période les sérologies de la rubéole, de la toxoplasmose, de la syphilis et enfin du VIH doivent être réalisées. Le but étant de protéger bébé et de lui éviter tout risque de transmission des infections.

- Vérification de la protection contre la toxoplasmose :
La toxoplasmose est une maladie parasitaire qui peut entraîner des complications et des conséquences graves chez le bébé. La maladie est répandue partout dans le monde et demeure totalement bénigne en temps normal ! Mais en période de grossesse, la femme enceinte peut transmettre la maladie à son bébé et provoquer un grand nombre de problèmes : malformations, troubles oculaires, fausse couche... Pour les futures mères qui ne sont pas immunisées contre la toxoplasmose, il est essentiel de respecter un certain nombre de mesures au niveau de l’alimentation, du jardinage et de l’hygiène en général. Si le test est négatif, l’analyse de sang mensuelle est obligatoire jusqu’à l’accouchement.

- Vérification de la protection contre la rubéole :
La rubéole est une maladie bénigne chez l’enfant mais redoutable et très dangereuse pour le foetus, en particulier si elle survient avant le 4ème mois de grossesse. Si la femme enceinte n’est pas immunisée contre la rubéole, la sérologie sera contrôlée jusqu’à la 16ème semaine de grossesse. 10% des femmes enceintes ne sont pas immunisées, mieux vaut donc effectuer les prises de sang ! La rubéole peut être lourde de conséquences pour le foetus causant des malformations foetales, des problèmes cardiaques, des atteintes oculaires, un retard de croissance intra-utérin... Elle peut également entraîner une fausse couche.

- Vérification de la protection contre la syphilis :
Cette maladie sexuellement transmissible peut provoquer des malformations chez le bébé et peut également entraîner la mort du nouveau-né. Si la sérologie est positive et que vous êtes porteuse de la maladie, le bébé peut être infecté, il faut donc agir rapidement ! Dans ce cas, un traitement antibiotique est prescrit afin de protéger le foetus.

- Vérification de la protection contre le sida :
Le VIH constitue un réel danger pour le bébé en fin de grossesse, notamment au moment de l’accouchement. Désormais, un traitement permet de réduire les risques de transmission au bébé, d’où l’importance d’effectuer la prise de sang ! Notons également que la transmission du virus peut également passer par le lait maternel.

- Hépatite C :
Le dépistage de l’hépatite C est recommandé durant le 1er trimestre de grossesse dans la cas où la future maman a eu des transmissions sanguines dans le passé. Nous vous recommandons également de réaliser la prise de sang si vous avez des tatouages ou des piercings. Dans certaines situations, les conditions d’hygiène pour la réalisation du tatouage ou du piercing n’ont pas été respectées, le risque de contamination est alors élevé !

3ème mois de grossesse :

La panoplie du bilan sanguin est loin d’être terminée ! Les prises de sang continuent, pour votre bien et pour celui de votre enfant.

- Détermination du groupe sanguin :
Après le premier examen prénatal, l’ordonnance fournie par le médecin donne le droit à une nouvelle prise de sang ! Cette dernière a pour but de déterminer votre groupe sanguin. Une deuxième détermination du groupe sanguin sera effectuée quelques semaines avant l’accouchement, entre le 8ème et 9ème mois de grossesse. Quel est le but de la détermination du groupe sanguin et du facteur rhésus ? En cas de transfusion sanguine pendant l’accouchement, il est essentiel de connaître votre groupe sanguin mais aussi celui du futur papa afin de vérifier la compatibilité. Autre cas : si la maman est de rhésus négatif et le papa de rhésus positif, le bébé pourrait être du même rhésus que son père et donc être incompatible avec le rhésus de sa mère. Résultat : le système immunitaire de la femme enceinte va produire des anticorps contre son propre bébé alors considéré comme un corps étranger ! En cas d’incompatibilité de rhésus, la surveillance du Bout’Chou est primordiale !

- Hémogramme :
Il s’agit d’une analyse qualitative et quantitative des globules rouges, globules blancs et plaquettes.

- Dépistage de la trisomie 21 :
Cette prise de sang n’est absolument pas obligatoire ! Le dépistage de la trisomie 21 est proposé à toutes les futures mamans et doit être impérativement réalisé entre la 9ème et la 11 semaine de grossesse. Il permet d’évaluer la probabilité du risque de trisomie chez le foetus. Si le risque est élevé, une amniocenthèse est proposée.

5ème mois de grossesse :

- Dépistage du diabète gestationnel :
Ce test s’effectue généralement entre le 5ème et le 6ème mois de grossesse et n’est pas obligatoire. Il est souvent proposé aux femmes en surpoids, ou celles dont les parents sont diabétiques. Les risques du diabète gestationnel sont assez nombreux : macrosomie foetale (bébé de plus de 4 kilos à la naissance), accouchement difficile, malformations nerveuses du foetus... Cependant, ne soyez pas inquiète, si vous développez ce type de complication, les spécialistes qui vous entourent savent gérer ce genre de problème et vous prescriront un régime adapté, tout ira bien !

6ème mois de grossesse :

- Hépatite B :
Il s’agit d’une maladie infectieuse qui peut être transmise à bébé au moment de l’accouchement ou lors de l’allaitement. La sérologie de l’hépatite B est obligatoire ! Si la future mère est porteuse de l’hépatite B, le Bout’Chou sera vacciné à la naissance.

Les prises de sang constituent un examen clé essentiel au bon suivi de votre grossesse et au bon développement de votre bébé.




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire