Accueil > Grossesse > Les maux de la grossesse > Angoisses du 3ème trimestre



Angoisses du 3ème trimestre

Quelle est celle qui n’a jamais éprouvé un quelconque sentiment d’angoisse face à l’inconnu ? La grossesse est une période très spéciale parsemée de petits bonheurs inestimables et ponctuée de petites angoisses souvent liées à la peur du changement dans une vie : la venue de bébé, l’accouchement... Tant de petites frayeurs bien légitimes qui engendrent bien souvent un tas de questions qui ont le don de stresser inutilement !

Un 3ème trimestre de grossesse angoissant !

JPEG - 33.5 ko
Peur de l’accouchement ?

Le 3ème trimestre de grossesse est souvent marqué par l’apparition d’angoisses et de questions qui restent sans réponses... La peur de l’inconnu n’est pas facile à appréhender pour les futures mamans qui attendent un bébé, surtout si c’est le premier ! La naissance de votre Bout’Chou approche très vite et de nombreuses interrogations viennent perturber votre bonheur.

Les cauchemars, insomnies, angoisses rythment maintenant votre quotidien. Désormais, l’euphorie de l’attente de ce bébé est passée, vous entrez dans une phase bien plus complexe et bien plus concrète. Mais pas de panique ! Nous sommes toutes passées par là et avons toutes connu au moins une fois les peurs que vous éprouvez actuellement.

Les angoisses du 3ème trimestre de grossesse sont normales et toutes les femmes enceintes passent par là ! Mais la manière dont vous affronterez et appréhenderez ces peurs seront déterminantes. Armez-vous des bonnes armes, parlez-en aux bonnes personnes et partez confiante pour l’avenir et tout ira bien.

Des peurs légitimes...

- De femme à mère...

Passer du stade de femme à celui de mère n’est pas une étape facile à gérer. Psychologiquement, on ne s’en rend pas forcément compte et pourtant, le bouleversement est si profond ! Devenir maman c’est extraordinaire ! N’ayez pas peur de ce changement et des conséquences sur votre vie... Soyez rassurée, devenir maman ce n’est pas cesser de vivre en tant que femme. C’est être les deux à la fois. Les femmes ont un talent reconnu de tous : nous sommes capables de faire plusieurs choses en même temps ! Eh bien soyez certaine que vous serez capable de gérer votre vie en tant que femme mais aussi en tant que mère.

- J’ai peur de l’accouchement...

JPEG - 28.6 ko
Les angoisses du 3ème trimestre de grossesse

Le premier accouchement est source d’angoisses car c’est l’inconnu, tout simplement. On ne sait jamais à quoi s’attendre en fait ! Il est difficile d’imaginer une chose que l’on a jamais vécue et à laquelle on va être confronté dans peu de temps... Mais il ne faut pas vous inquiéter, des milliards de femmes ont connu ces sentiments avant vous, toutes sont passées par un premier accouchement ! Plus vous serez détendue et sans stress et mieux ça se passera... Des études ont en effet démontré que le stress durant la grossesse pouvait augmenter le risque de complications à l’accouchement, alors adoptez la zen attitude ! En réalité, le déroulement d’un accouchement est étroitement lié au vécu de la grossesse. Sachez que lorsque bébé décidera de sortir, il secrétera une hormone qui déclenchera l’accouchement de façon naturelle et une petite euphorie vous envahira qui facilitera certainement le déroulement de l’accouchement ! D’ailleurs, ayez en tête qu’un accouchement est un processus naturel ! La médecine est là pour vous aider, mais votre corps est une mécanique incroyable et il sait ce qu’il fait !

Il ne faut pas voir l’accouchement comme une épreuve insurmontable à passer mais plutôt comme le moyen qui va vous permettre de rencontrer votre petit bébé. Si vous désirez en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter nos articles qui pourront peut-être vous rassurer et vous permettre d’appréhender l’accouchement plus sereinement :

- Le déroulement de l’accouchement
- Quand partir à la maternité ?
- Reconnaître les vraies contractions

- Bébé va-t-il être beau ?

JPEG - 14.8 ko
Bébé sera beau !

N’ayez pas honte, vous n’êtes pas la seule à avoir ce genre de pensée et de peur ! Je pense que nous sommes nombreuses à avoir été angoissée à l’idée de trouver notre bébé "laid" à la naissance... Ce sont des pensées normales dont il ne faut pas avoir peur de parler. Mais soyez rassurée à ce sujet, votre bébé sera beau parce que c’est le votre ! Lorsque la sage-femme posera pour la première fois votre enfant sur votre ventre, vous serez envahie d’une telle émotion, vous éprouverez un tel sentiment de plénitude en le voyant. En découvrant sa petite bouille, vous tomberez sous le charme du plus joli des bébés, le votre. Là, vos peurs ne seront plus qu’un très lointain souvenir et vous vous demanderez même comment et pourquoi vous avez éprouvé un tel sentiment !

- Serai-je une bonne maman ?

Les futures mères qui se posent cette question seront forcément de bonnes mamans... Leur enfant n’est pas encore né, que déjà elles se demandent si elles seront à la hauteur. Quelle femme n’a pas eu peur de devenir mère ? Quelle est celle qui n’a pas éprouvé un sentiment d’angoisse à l’idée de s’occuper d’un nouveau-né ? Cette frayeur est légitime et compréhensible. Encore une fois, soyez rassurée, une fois que bébé sera dans vos bras, vous serez envahie d’un tel sentiment d’amour à son égard que vous comprendrez qu’aucune femme ne pourra l’aimer comme vous l’aimez et que par conséquent, vous serez celle qui lui fallait.

- Vais-je l’aimer ?

Oui, vous l’aimerez... Et de plus en plus fort chaque jour, je vous le promets.

Sachez qu’à sa naissance, bébé aura besoin de tout votre amour et vos câlins. Les débuts peuvent être parfois déroutants puisqu’il n’y a pas vraiment de retour d’affection exprimé par le nouveau-né. Mais ne vous découragez pas... persévérez ! S’il pleure beaucoup ou si vous vous sentez dépassée, parlez-en sans crainte et sans honte.

Parlez-en...

Si les angoisses du 3ème trimestre de grossesse vous envahissent et perturbent vos nuits sous forme de cauchemar et d’insomnies, n’hésitez pas à en parler. Ne restez pas dans le brouillard avec vos doutes, livrez vos peurs et déchargez-vous de tout ça car le stress n’est pas bon durant la grossesse ! Quelques épisodes de stress ne sont pas un risque, mais un stress chronique peut cependant avoir des répercussions sur bébé car l’anxiété provoque une baisse de la fameuse hormone, la progestérone qui est essentielle durant la grossesse ! N’oubliez pas que le stress chez la femme enceinte peut augmenter le risque de complications lors d’un accouchement. Qui sait, peut-être que tout est finalement dans le mental ?

Parlez de vos angoisses vous déstressera ! Votre conjoint est votre premier confident, il vous connaît et trouvera certainement les mots que vous avez besoin d’entendre pour partir en paix à la maternité.

Conseil :

Il a des femmes qui parlent de leur accouchement de façon hautaine : leur but c’est de faire peur à celles qui n’ont pas encore accouché et de les stresser ! Méfiez-vous des forums sur internet sur lesquels il y a tout et n’importe quoi... Les femmes qui ont vécu de beaux accouchements ne vont pas forcément les raconter sur le net, mais celles qui ont vécu des accouchement douloureux n’hésitent parfois pas à le raconter sans être conscientes qu’elles stressent les autres futures mamans.

N’oubliez pas : partez sans stress, vous accomplirez déjà une bonne partie du travail !

A SAVOIR : Après l’accouchement, le taux de progestérone chute littéralement favorisant l’apparition du baby blues. Une mini dépression qui peut durer 2 à 10 jours.

Pour davantage d’informations sur les désagréments chez la femme enceinte, consultez également : Liste des maux de la grossesse.




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 commentaires

  • fifi 19 juin 2013

    j’ai une grosse de presque 07 mois et je ne suis pas tres rassuré j’ai passé de térible moments de stresse de désordre psychologique durant ces 06 dernier mois j’ai peurs que sa laisse des trace sur mon bébé

  • Flora 2 juillet 2013

    Bonjour Fifi !

    Avant tout, sachez que votre cas n’est pas isolé. La grossesse est une période qui implique de nombreux bouleversements, notamment psychologiques. L’état de grossesse rend une femme très fragile et très vulnérable.

    Dans votre cas, je ne sais pas s’il s’agit d’un stress maternel ou d’un syndrome dépressif ? En tous les cas, sachez que 10% des grossesses sont concernées par ce qu’on appelle un syndrome dépressif. L’intensité des sentiments générés par cet état varie selon les femmes mais on constate que ces désordres surviennent généralement durant le 1er trimestre de grossesse. Le stress maternel, lui concerne surtout les femmes qui réagissent négativement aux divers tracas de la vie ! Ce stress est difficilement gérable. Il est très compliqué de différencier stress maternel et syndrome dépressif.

    La grossesse c’est un peu comme un grosse crise dans la vie d’une femme, vous vous apprêtez à changer d’identité sociale : passer de femme au statut de mère. Pas facile !

    Il n’est pas rare que les femmes enceintes passent par des états de stress et de problèmes psychologiques, la grossesse créant en quelque sorte un terrain favorable à l’apparition de ces maux.

    Inconsciemment, certains traumatismes ou conflits de votre enfance peuvent aussi surgir pendant votre grossesse, ce qui peut être la cause de vos moments de stress terribles.

    Je vous conseille de commencer par essayer de comprendre le pourquoi de la chose. Tentez de mettre des mots sur ce qui a provoqué cet état de stress chez vous.
    - La grossesse a peut être refait surgir une chose que vous avez tenté d’enfouir ?
    - Peut-être que ce bébé n’était pas prévu pour de suite ?
    - Vous avez peur d’être une mauvaise maman ?
    - Anxiété concernant l’état du bébé à venir ? Sera-t-il normal ?
    Un tas de choses peuvent être à l’origine de vos désordres... Si cet état de stress persiste, pourquoi ne pas en parler avec votre sage-femme ? Elle peut être une réelle source de conseils et de réconfort. Votre conjoint peut également être votre premier confident, il pourra peut-être vous aider et trouver les mots justes.

    Une fois le problème cerné, vous pourrez trouver une solution adéquate et enfin vivre votre grossesse pleinement.

    Concernant bébé, il ressent certainement des "ondes négatives". Très sensible, le foetus est capable de sentir les émotions négatives ou positives de sa mère. Je ne peux malheureusement pas vous dire si le stress maternel peut avoir des conséquences sur le développement foetal... Vos pensées ne sont pas transmises à bébé, il n’y a aucune transmission neuronale entre vous 2 ! Ce que vous pensez, lui ne le sait pas ! Toutefois, les émotions et le stress de la maman modifient le débit sanguin, ce qui influe directement sur le milieu utérin dans lequel baigne votre bébé ! Cet environnement n’a normalement aucune conséquence sur le développement du foetus. Certaines études ont démontré qu’il existe un lien entre la petite taille des bébés souvent nés prématurément et le stress maternel. Si le stress peut influencer sur la taille des bébés ou influer sur leur naissance, il reste tout de même très peu probable qu’il nuise au développement de l’enfant après sa naissance !

    L’important désormais, c’est que vous soyez positive et surtout heureuse ! Car il existe une relation physiologique très forte entre maman et foetus. Si votre stress a pu être perçu par bébé durant les premiers mois de grossesse, le futur vous appartient ! Vous pouvez désormais tout changer et créer un milieu utérin positif en étant vous même positive. Le passé est révolu, vous ne pouvez plus changer ce qui s’est passé. En revanche, il vous reste de nombreuses semaines à passer en totale symbiose avec bébé, à vous d’inverser la donne, l’avenir vous appartient. N’hésitez pas à toucher votre ventre, à parler à bébé et lui expliquer les choses : le foetus est sensible aux voix et aux intonations même s’il ne comprend pas encore le sens des mots ! Il est aussi très sensible au toucher, alors caressez votre ventre. Il sera rassuré et ressentira vos ondes positives, c’est certain.

    N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de parler, d’échanger ou d’être tout simplement rassurée. J’ai été un peu longue mais j’espère de tout coeur vous avoir rassurée. L’important c’est ce qui va se passer dans les semaines à venir et pas ce qui s’est passé précédemment.

    Courage à vous !
    Flora de Bebetou