Accueil > Grossesse > Les maux de la grossesse > Hémorroïdes et grossesse



Hémorroïdes et grossesse

Vivre une grossesse c’est vivre une période excitante remplie de petits bonheurs quotidiens... Mais bien souvent, ces joies sont également accompagnées de petits désagréments qui peuvent vraiment gâcher le quotidien ! Une femme enceinte est particulièrement sensible aux problèmes veineux liés à la prise de volume de l’utérus. Durant cette période, il n’est pas rare d’avoir des soucis d’hémorroïdes. Il faut avouer qu’il est gênant pour une femme de parler ouvertement de ce type de soucis... Alors, nous faisons le point pour vous !

Hémorroïdes, pourquoi moi ?

JPEG - 20.1 ko
Les hémorroïdes chez la femme enceinte

Durant la grossesse, de nombreux changements viennent bouleverser le corps d’une femme ! A partir du 6ème mois, l’utérus qui a énormément grossit commence à comprimer les veines de l’abdomen provoquant des problèmes de circulation sanguine. C’est à ce moment précis que peuvent apparaître les varices, les problèmes de jambes lourdes et les fameuses hémorroïdes. Contrairement à ce qu’on pense, les crises hémorroïdaires sont très fréquentes et concernent au moins 1/3 des femmes durant leur grossesse ! Si c’est votre cas, ne vous sentez pas "honteuse" d’en parler... sachez que votre cas n’est pas du tout isolé, alors pas de panique !

Les hémorroïdes sont le résultat de la dilatation des vaisseaux au niveau de l’anus. Ce mal peut sembler mineur mais il n’en reste pas moins gênant, dérangeant, pouvant même gâcher le quotidien de nombreuses futures mamans car ce phénomène est très douloureux !

Les crises d’hémorroïdes sont très désagréables car elles provoquent de petits saignements et des douleurs vives. Vous vous demandez certainement : "Quels sont les facteurs provoquant les crises hémorroïdaires ?" Eh bien, il y a principalement deux facteurs :

- La constipation : elle est en effet le premier facteur causant des hémorroïdes. Ce problème récurrent peut s’intensifier en raison de l’élévation du taux de progestérone. Cette hormone agit sur le relâchement des muscles des intestins qui deviennent paresseux. D’après les sondages, une femme sur deux serait concernée par la constipation durant la grossesse ! Pour venir à bout des hémorroïdes, il est donc primordial d’éviter la constipation en adoptant des règles simples : boire beaucoup d’eau, marcher 20 minutes chaque jour, consommer des fruits et légumes... Les risques de constipation augmentent lorsqu’une femme enceinte prend des compléments en fer lorsqu’elle souffre d’anémie.

Voir également :
- Constipation et grossesse
- Constipation : signe de grossesse ?

- Le volume de l’utérus : il augmente de jour en jour comprimant les veines de l’abdomen. Résultat : la circulation sanguine est moins bonne d’autant plus que les hormones y jouent également un rôle qui ne va pas aider !

Quelles sont les solutions ?

Si vous souffrez de ces crises hémorroïdaires, vous n’avez pas à les subir sans rien faire. Ce n’est pas parce que vous êtes enceinte que vous devez supporter sans broncher ! Cela étant dit, il ne faut pas non plus prendre de médicaments sans l’avis d’un médecin.

Des solutions simples peuvent vous aider :

- Une alimentation riche en fibres :
Dans un premier temps, essayez d’adopter un régime alimentaire à base de fibres en buvant beaucoup d’eau afin de ne plus être constipée.

- Marchez pour favoriser l’élimination.

- Mangez des pruneaux à jeun le matin.

- Des bains de siège.

- Applications locales :
Si les crises persistent, parlez-en à votre sage-femme ou pharmacien qui vous prescrira certainement des traitements locaux qui pourront soulager vos douleurs. Il s’agit de pommades et de suppositoires qui agissent soit en diminuant la douleur, soit en réduisant l’inflammation.

- Médicaments à base de vitamine P :
Il s’agit en réalité de médicaments appelés veinotoniques : ces traitements sont parfaits pour calmer les crises d’hémorroïdes ! Ils ont pour rôle de tonifier la circulation veineuse et agiront ainsi sur l’inflammation.

Sachez qu’à partir de la 13ème semaine de grossesse, ces types de médicaments ne sont pas contre-indiqués... Alors, n’hésitez pas à demander l’avis de votre sage-femme qui saura dans quelle direction vous orienter afin de soulager toutes ces douleurs. Mais ne restez pas dans cet état ! Courage !

Pour plus d’informations concernant les désagréments liés à la grossesse, consultez aussi notre article : Liste des maux de la grossesse.




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire