Accueil > Accouchement > Épisiotomie > Episiotomie : cicatrisation



Episiotomie : cicatrisation

Vous avez enfin accouché mais voilà... comme 80% des femmes qui donnent naissance à leur premier bébé, vous avez subi une épisiotomie et la douleur causée par cette incision est lancinante et très gênante. Vous pouvez accélérer le processus de cicatrisation et la guérison d’une telle intervention en suivant quelques règles simples.

L’épisiotomie juste après l’accouchement

JPEG - 28.9 ko
L’épisiotomie après l’accouchement

Dans les 24h qui suivent l’accouchement, les sensations provoquées par la nouvelle plaie ne varient guère : douleur, tiraillement, gène.

La cicatrisation de l’épisiotomie est généralement assez douloureuse pendant plusieurs jours, l’inconfort dure en moyenne une semaine. Mais soyons réaliste : de nombreuses femmes déclarent toujours souffrir de cette incision 2 à 3 semaines après l’accouchement. Les tiraillements varient selon le type de cicatrice.

Vous vous posez certainement la question : "Qu’en est-il de la reprise des rapports sexuels ?". Eh bien, les chiffres parlent d’eux-même : 80% des nouvelles mamans qui ont subi l’épisiotomie connaissent une reprise de rapports sexuels assez douloureuse. D’ailleurs, de nombreuses dames ont également déclaré que les douleurs persistent durant les rapports pendant plusieurs mois après l’accouchement. Cependant, il existe quelques petits trucs pour accélérer la cicatrisation et atténuer l’inconfort occasionné par l’incision.

Hygiène et soins de l’épisiotomie

Il ne faut pas oublier que la plaie est très vulnérable aux infections puisqu’elle se trouve dans un environnement humide en permanence et fortement exposée aux saignements qui vont durer plusieurs semaines. Mais quelques règles d’hygiène simples vous permettront de guérir de vos "blessures de guerre" :

- Après chaque passage aux WC, procédez à votre toilette intime en utilisant le pommeau de douche ou un pulvérisateur. L’eau tiède est un excellent moyen pour soulager les douleurs au niveau du périnée.

- Il est important de proscrire l’utilisation de la serviette, d’un coton ou d’un sèche-cheveux pour se sécher ! Optez pour des compresses de gaze stériles individuelles. Ne frottez surtout pas la cicatrice, il est préférable de vous sécher en taponnant délicatement afin d’éviter l’infection et la douleur.

- Après chaque miction, il est primordial de s’essuyer de l’avant vers l’arrière.

- Changez de garniture ou de serviette hygiénique après chaque miction, notamment durant la première semaine qui suit l’accouchement car les saignements sont d’autant plus abondants. Essayez de retirer la garniture en effectuant le geste : de l’avant vers l’arrière.

Comment soulager la douleur ?

Après un accouchement, toute la partie périnéale devient très sensible... Les diverses douleurs sont incommodantes pendant plusieurs jours.

Si vous avez subi une épisiotomie, deux types de points de suture ont pu être utilisés.

- En fil à résorption rapide : Le 5ème jour qui suit l’accouchement sera certainement le plus pénible à supporter. Mais ensuite, les points de suture éclateront et s’enlèveront seuls, sans intervention médicale.

- En fil non résorbable : Ce type de points peut tirailler durant les premiers temps, mais à partir du 5ème ou 6ème jour qui suit l’accouchement, ils sont retirés par une sage-femme !

Quoi qu’il en soit, la peau se cicatrise par elle-même en 24h. Toutefois, si la douleur persistait au-delà de deux semaines, une consultation médicale est alors nécessaire car il pourrait s’agir d’une petite infection !

Quelques petits trucs :

Pour soulager les nouvelles mamans des douleurs causées par l’épisiotomie, les maternités proposent du paracétamol. Cependant, de petites astuces peuvent également vous soulager :

- Utilisez l’eau froide pendant les premières 24h afin de faire disparaître le gonflement des tissus du périnée. Ensuite, utilisez l’eau tiède pour accélérer le processus de cicatrisation et contribuer à la bonne circulation sanguine.

- Faire couler de l’eau tiède ou de l’eau fraîche (à l’aide du pommeau de douche ou d’une bouteille) sur la plaie.

- Vous pouvez également placer entre vos jambes (à une distance de 25 cm) une petite lampe de 40 watts pendant 20 minutes : votre périnée exposé à la chaleur devrait être soulagé.

- La fraîcheur d’un pulvérisateur peut être très utile ! Après chaque miction, aspergez votre périnée d’eau fraîche afin de le soulager.

- Remplissez un gant jetable d’eau. Placez-le au congélateur ; Une fois gelé, enveloppez le gant de compresses stériles et placez-le sur votre plaie. Le froid agira comme un "anesthésiant" et soulagera votre périnée endolori.

- A la maison et quand la plaie est refermée, vous pouvez faire des bains de siège dans de l’eau chaude à laquelle vous ajouterez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou de cyprès.

- Les maternités conseillent souvent aux mamans de s’asseoir sur une bouée de plage gonflable pour enfant. Les douleurs seront ainsi apaisées.

- Lorsque les saignements seront enfin terminés, n’hésitez pas à laisser la cicatrice à l’air pendant une heure chaque jour.

Comment déceler l’infection ?

La cicatrice doit être surveillée très attentivement... Il est également important de suivre les règles d’hygiène afin qu’il n’y ait pas d’infection.

Dans le cas où la plaie serait infectée, il faut immédiatement contacter l’hôpital car l’intervention médicale est alors nécessaire.

Vous pouvez toutefois repérer l’infection grâce aux signes suivants :

- votre cicatrice semble enflée et rouge
- il y a présence de pus
- une fièvre supérieure à 38° pendant plus de 24h
- vous souffrez dès que vous touchez




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire