Accueil > Bébé est là > Bébé pleure > BABI : Bébé Aux Besoins Intenses



BABI : Bébé Aux Besoins Intenses

Voilà des mois que je n’ai pas écrit un article sur Bebetou… Beaucoup d’entre vous se sont demandés la raison de cette si longue absence. Un abandon ? Non certainement pas. Mais alors, pourquoi ? L’arrivée d’un nouveau bout’chou dans notre petite famille. Eh oui, un deuxième bébé, une petite fille, née il y a maintenant 3 ans ! Oula… Je vous entends déjà murmurer dans vos têtes : “Comment ? En trois années, elle n’a pas eu le temps d’écrire un seul article ?”. Pour plaider ma cause, je vous dirai que mon deuxième bébé est ce qu’on appelle un B.A.B.I, autrement dit, un Bébé Aux Besoins Intenses.

Qu'est-ce qu'un BABI, un bébé aux besoins intenses ?

Qu’est-ce qu’un BABI ?

Alors pour ma reprise sur Bebetou, un peu comme un symbole, je voulais aborder un thème que je connais bien de façon vraiment personnelle. Un thème sur lequel j’ai maintenant suffisamment de recul pour pouvoir partager aux autres parents peut-être confrontés au même problème. Le concept B.A.B.I venant droit du continent américain me semblait pertinent. Parce que je sais qu’il s’agit là d’un sujet controversé en France voire un peu tabou. On les appelle B.A.B.I mais certains pédiatres les appelleront “bébés difficiles”. Or, je ne sais pas si en sortant du ventre de leur mère, le terme “difficile” est approprié pour parler d’un nouveau-né. Je me suis donc posé la question… comment évoquer le sujet de façon impartiale. Qui de mieux placé pour en parler qu’un parent qui a eu, “un bébé difficile”. Je ne sais pas si je suis la bonne personne mais en tout cas, je souhaite partager mon expérience de maman. Maman d’un BABI. Tout d’abord, un Bébé Aux Besoins Intenses, c’est quoi ? C’est un petit être doté d’une sensibilité plus accrue qui réclame énormément d’attention de la part de ses parents. Un petit être beaucoup plus réactif qui va exprimer ce qu’il ressent de façon intense, pour nous adulte, de façon excessive. En bref, c’est un peu qui peut vous mettre sur les rotules !

Le concept BABI est assez nouveau en fait (et très controversé en France, il faut le dire !), puisqu’il est apparu pour la 1ère fois dans les années 80. Pour ma part, je ne l’ai découvert que plusieurs semaines après la naissance de ma petite glue il y a 3 ans. Il se trouve que le terme BABI est né en même temps que le 4ème enfant du pédiatre américain William Sears. En effet, lors de la naissance de son bébé, ce papa et pédiatre a vite remarqué que son enfant ne réagissait pas du tout comme ses aînés, il avait un “tempérament difficile”. C’est là que le concept de BABI émerge, il décrit un bébé qui présente des caractéristiques particulières :

- Un sommeil très instable.
Un bébé qui dort vraiment peu et mal, avec un sommeil très fractionné, qui fait des micro-siestes. Le BABI se réveille dès qu’on le pose dans son lit, il sursaute au moindre bruit et se réveille donc très facilement. Contrairement à un “bébé classique” qui s’endort en voiture ou lors d’une balade en poussette, le BABI lui, reste éveillé, il ne se laisse pas aller à l’endormissement. Au contraire, il faut que les trajets en voiture et les tours de poussette soient très courts car il n’aime pas beaucoup ça !

- Un besoin de tétée ou de succion très important.
Un Bébé Aux Besoins Intenses réclame plus souvent la tétée. Il a besoin d’être au sein de façon plus fréquente car cela le rassure et l’apaise. Manger est un réconfort pour lui. Pour ma fille, elle avait tellement besoin d’être au sein constamment, qu’elle est ensuite devenue sujette aux reflux gastro-œsophagiens (RGO). Eh oui, on constate que beaucoup de BABI sont en plus atteints de RGO.

- Toujours dans les bras.
Le Babi manifeste un grand besoin de contact, d’attention, de câlins et supporte très mal d’être posé dans un transat par exemple. C’est un bébé qui a besoin d’être cajolé, d’être sécurisé. Il éprouve un besoin permanent d’être dans les bras de ses parents et refusera catégoriquement les bras d’autres personnes, même ceux de la mamie hyper-protectrice ou de la tante un peu gaga !

- Hypersensibilité.
Ah ! Ce mot décrit si bien un Bébé Aux Besoins Intenses ! Doté d’une sensibilité exacerbée, le Babi est un petit être sensible au bruit et à l’ambiance, il est très anxieux et réagit de façon plus intense à tout ce qui se passe autour de lui. Si les parents ont réussi (au bout de plusieurs heures bien sûr !) à enfin endormir leur progéniture, ils savent qu’ils n’ont pas intérêt à faire craquer le parquet au risque de faire sursauter et de réveiller leur petit pot de colle ! Coucher un Bébé Aux Besoins Intenses est un exercice extrêmement compliqué… voire impossible. L’enfant a comme un sentiment d’abandon dès que vous le posez dans son petit lit et va pleurer très fort et très longtemps jusqu’à ce que vous vous décidiez à aller le chercher… Autre point, le Babi se réveille très souvent la nuit.

- Précoce en motricité.
Qui dit énergique ne dit pas hyperactif ! Attention à ne pas faire d’amalgame. Ce sont des bébés vifs et curieux avec beaucoup d’énergie. Ils veulent tout voir et tout observer.

- Pleurs intenses. Irritabilité par sa sensibilité. Difficulté à le calmer.
Tout ce qu’il ressent, il le ressent de façon plus intense que les autres bébés. Et va donc pleurer de façon plus intense. Il est en quelque sorte "exigeant" car il faut intervenir très vite lorsqu’il pleure. Là où un bébé dit “classique” (ah je n’aime pas ce terme, c’est juste pour expliquer !) va simplement chouiner, le Babi, lui, va hurler ! Et le plus frustrant pour papa et maman, c’est qu’ils ne comprendront pas forcément la raison de ses pleurs. Mais là encore, il faut gérer. Car calmer un Bébé Aux Besoins Intenses est très compliqué. En effet, le BABI va réagir aux mêmes événements mais en plus exacerbé. Car il est constamment dans l’urgence. Si son repas tarde à arriver, il va se sentir submergé par ses émotions créant chez lui un état de mal-être absolu et donc des pleurs intenses. Et si ce repas tant attendu arrive enfin, le Babi est dans un tel état qu’il ne parvient plus à se calmer. La crise est là, elle continue. Encore une fois, il faut gérer.

BABI : Un sujet controversé en France

Le concept B.A.B.I n’est pas une pathologie, ni une maladie… non. C’est juste un tempérament observé chez de nombreux bébés chez qui on a comparé des caractéristiques similaires. Un Bébé Aux Besoins Intenses n’a pas développé les compétences d’auto-assurance et connaît des difficultés à s’autonomiser. Généralement, il ne laisse que très peu de répit aux parents complètement épuisés. Ce phénomène de bébé plus demandeur que les autres n’est évidemment pas nouveau et existe depuis toujours ! Mais avant, on parlait davantage d’un bébé qui souffrait de coliques et qu’il fallait laisser pleurer, le qualifiant de "bébé difficile". Aujourd’hui, on se penche davantage sur l’accompagnement de ces bébés très demandeurs ! Le concept BABI est très controversé en France. Car beaucoup de spécialistes de la communauté scientifique française considèrent qu’on ne peut pas ranger les enfants dans des cases et qu’il est très dangereux de stigmatiser une catégorie de bébés qualifiés comme “difficiles”. Certains pédiatres vont jusqu’à dire que si l’enfant est comme ça, c’est la faute des parents, notamment celle de la mère (encore une fois bien sûr !) parce qu’ils acceptent que leur enfant prenne toute la place dans leur vie. Ils refuseraient également toute frustration ou toute colère de la part de leur progéniture en répondant de façon instantanée au moindre de ses désirs. En gros, le problème serait dû à une relation ultra fusionnelle mère/enfant créée de façon non intentionnelle.

Le terme BABI nous vient des Etats-Unis. Aujourd’hui, j’aimerais vous écrire en toute liberté ayant pour objectivité mon expérience de maman. Mon premier bébé était très facile. Pour tout vous dire, nous n’avons jamais connu de difficultés majeures avec lui mis à part des périodes de dents par exemple. Il dormait (sans se réveiller la nuit !) de 22h jusqu’à 10h le matin ! C’était génial pour nous ! Quand mon deuxième bébé (une fille) est arrivé 4 ans plus tard, on a vite compris que ce serait plus compliqué avec elle. Plusieurs semaines après sa naissance, j’ai réalisé qu’elle présentait toutes les caractéristiques d’un Bébé Aux Besoins Intenses. Et pourtant, je me suis comportée de la même façon avec bébé 1 qu’avec bébé 2. Qu’on ne vienne donc pas me dire que les parents sont la cause du tempérament difficile de leur tout petit bébé ! NON NON ET NON ! En effet, on ne peut pas mettre les enfants dans des cases et leur coller des étiquettes. On ne peut pas non plus blâmer les parents et les faire culpabiliser. Chacun fait de son mieux et s’adapte selon le tempérament du bébé. Lorsqu’on a un enfant collant qui n’arrive à trouver son sommeil que dans les bras de son papa ou sa maman et qui a tendance à pleurer beaucoup sans raison apparente, on entend souvent des remarques du style :
- “Moi, mon bébé, il ne pleurait pas beaucoup et il dormait tout seul dans son lit”
ou encore
- “Oula, fais attention et laisse-le pleurer dans sa chambre sinon il te fera la misère”

Ho ! Le Bébé Aux Besoins Intenses ne se calmera pas tout seul ! Au contraire… il va s’énerver et crier de plus en plus fort ! Il n’a déjà pas acquis les compétences d’auto-assurance, pourquoi donc créer un climat encore plus anxiogène pour lui au risque d’aggraver les choses ?! Il faut y aller en douceur... en douceur oui !

Les parents peuvent être fatigués et déroutés face à leur bébé… qualifié par certains comme “difficile”. Mais lorsqu’on met des mots sur un tempérament type constaté chez plusieurs enfants “BABI”, cela soulage psychologiquement les parents, cela les déculpabilise et les rend plus forts. Ils comprennent alors que d’autres parents vivent la même chose avec leur bébé. Mieux armés pour faire face aux pleurs exacerbés et à la demande constante d’être dans les bras de la part de leur enfant, ils sont plus aptes à gérer la situation tout en restant zen et surtout, sans remise en cause de leur capacité de parents.

On va se le dire franchement… Que c’est bon et rassurant pour des parents de constater que ton bébé présente des caractéristiques que d’autres bébés présentent également. Et que ces mêmes caractéristiques sont celles d’un BABI, un Bébé Aux Besoins Intenses.

Comment être sûr que son bébé est un BABI ?

ATTENTION TOUT DE MÊME ! Jusqu’à environ 3 mois, les pleurs du bébé sont parfaitement normaux. Au tout début, un bébé va beaucoup pleurer et va réclamer énormément d’attention. Les pleurs sont la seule manière dont il dispose pour s’exprimer. Avant d’évoquer le fait que votre enfant est un Bébé Aux Besoins Intenses, il faut pouvoir éliminer certaines causes organiques comme les poussées dentaires, la constipation, les coliques, une allergie au lait de vache ou encore les reflux gastro-œsophagiens qui peuvent déclencher des crises de pleurs et influer sur l’irritabilité de votre bout’chou. Votre pédiatre pourra vous dire si ces petits soucis fonctionnels sont la cause de son tempérament. Le stress familial est également une cause éventuelle à examiner si votre bébé pleure beaucoup. Si papa et maman vivent une situation compliquée, que la famille traverse une période de deuil ou autre événement contrariant dans la vie de famille… le nourrisson est comme une éponge. S’il ne comprend pas tout ce qui se déroule autour de lui, il est comme cette éponge qui absorbe toutes les émotions. Cela peut provoquer des pleurs réguliers et intenses et un besoin fréquent d’être pris dans les bras. Mais si tous ces cas sont exclus, le diagnostic d’un Bébé Aux Besoins Intenses peut alors être posé.

Le mot de la fin !

Parents, si j’ai écrit cet article ce n’est pas pour pousser mon “petit coup de gueule” et pointer du doigt les dysfonctionnements d’un système ! Après la naissance de mon bébé-glue, j’ai été soulagée de mettre des mots sur son “tempérament difficile”, comme disaient certaines personnes. Reconnaissant chez elle les caractéristiques des BABI, j’ai pu être mieux armée pour l’accompagner tout en me préservant durant cette période. Mon mari et moi nous sommes sentis moins seuls, moins désemparés et surtout plus aptes de gérer au quotidien un bébé plus sensible avec des besoins plus importants. Aujourd’hui, ce BABI qui est le mien, est devenu une merveilleuse petite fille de 3 ans et demi. Je peux enfin souffler tout en ayant la conviction profonde d’avoir été la maman qu’il fallait que je sois pour elle. Un mère patiente et aimante. Venant tout juste de souffler sa 3ème bougie, ma fille, ce bébé anciennement appelé BABI est devenue une petite princesse très affectueuse, rigolote, vive d’esprit et très attachée à son cercle familial. Elle reste assez anxieuse et réclame encore énormément les bras. Mais je vais vous rassurer en vous disant qu’après avoir vécu tout ça avec elle, je veux profiter encore de la prendre chaque jour dans mes bras car je sais bien que dans quelques années, mes bras ne seront plus pour elle son unique sécurité. Enfin, je vous dirai qu’elle a commencé à faire ses nuits vers 2 ans (et oui, il faut être patient !) et que depuis quelques semaines seulement, elle réussit enfin à s’endormir toute seule dans son lit sans que maman ou papa reste à côté pour lui tenir la main. Accompagner un Bébé Aux Besoins Intenses est un long cheminement. Mais pour rien au monde, je ne remplacerai tous ces moments vécus avec elle... et la petite fille qu’elle est en train de devenir.

Parents, si j’ai écrit cet article, c’est pour vous rassurer, c’est pour que vous sachiez que vous n’êtes pas les seuls à vivre cette situation et surtout, que vous ne remettiez pas en cause votre capacité de maman/papa. Sachez qu’il y a des solutions pour mieux gérer votre BABI ! N’oubliez pas que nous ne sommes pas infaillibles et qu’on peut tous faire des erreurs.

Vu de l’extérieur, on voit un papa ou une maman esclave de son bébé. On voit un parent qui en fait trop, qui est trop possessif et qui devrait apprendre à son bout’chou à être plus autonome. Tant de mamans craquent lorsqu’elles entendent de la part d’un proche ou d’un professionnel de la santé que leur bébé est un bébé difficile et qu’elles sont les principales fautives de ce tempérament. Mais tant qu’on n’a pas été parent d’un BABI, on ne peut pas comprendre. Un BABI n’est pas un mauvais bébé ou un bébé difficile. C’est juste un bébé qui demande plus d’attention, plus d’énergie et plus de patience de la part de ses parents. Gardez à l’esprit qu’on ne porte jamais TROP d’amour ou d’affection à son enfant.

Si votre bébé est un BABI… vous allez être fatigué. Vos nerfs vont être mis à rude épreuve. Parfois vous craquerez, vous pleurerez d’épuisement. Vous pousserez des coups de gueule. Mais ne lâchez rien car vous y arriverez. Ca ne durera qu’un temps. Votre bébé deviendra bien vite un enfant confiant et autonome capable de s’auto-rassurer et capable d’aller vers les autres. Vous penserez alors avec nostalgie à ces moments où quand il était bébé, vous étiez la seule personne avec qui il voulait être et qui pouvait le rassurer. Enfin, gardez à l’esprit qu’il y aura une dernière fois à chaque chose. Le soir en couchant votre bébé, souvenez-vous que demain, il sera peut-être capable de s’endormir tout seul et qu’il n’aura plus besoin de vous... Un soir, sans que vous en ayez conscience, vous aurez couché et endormi votre bébé pour la dernière fois. Alors profitez-en… même si… pour le moment, c’est encore difficile. Courage !

VOIR AUSSI : EABI : Que devient un BABI une fois enfant ? Puis adulte ?




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire