Accueil > Eveil de bébé > Apprentissage du langage > Apprentissage langage : comment aider bébé ?



Apprentissage langage : comment aider bébé ?

Dès sa naissance, bébé est un petit être doté d’une intelligence incroyable qui se développe au fil des mois. L’apprentissage du langage constitue un véritable cheminement neurologique chez le tout-petit ! L’acquisition des premiers mots ne se fait pas du jour au lendemain... elle résulte en réalité d’un long processus de maturation qui commence dès la naissance et qui se poursuit jusqu’à 3 ans.

Le langage : mois par mois

JPEG - 18.8 ko
Aider bébé pendant l’apprentissage du langage

L’acquisition du langage se déroule généralement entre 12 mois et 3 ans. Mais n’oublions pas que cet apprentissage du langage débute en réalité bien avant cette période et qu’elle se poursuit au-delà de la petite enfance.

L’apprentissage du langage chez le bébé constitue un véritable parcours du combattant qui dure pendant des mois et des mois ! Saviez-vous que les enfants se préparent à parler bien avant de prononcer leur premier mot ?

Dès sa naissance déjà, le nourrisson perçoit l’état affectif de son entourage, il est sensible aux tons de voix employés par ses parents et ressent absolument tout ! Il est donc essentiel de parler avec le nouveau-né dès sa sortie du ventre. Lorsque l’enfant a 2 mois, il gazouille et s’essaie à de nouvelles vocalises : Areuh ! Ainsi, bébé a compris qu’il était en mesure de communiquer autrement que par ses pleurs et peut gazouiller de plaisir lorsque vous lui parler : il s’agit là, de véritables échanges qui le préparent au véritable langage. A partir de 6 mois, l’enfant comprend que les sons et les mots sont porteurs de sens. C’est une véritable révolution qui va changer sa perception des choses et du monde. A 8 mois, bébé est déjà capable de comprendre plusieurs mots et va donc tenter de nouvelles expériences linguistiques : doubler les syllabes... Entre 8 et 10 mois, l’amorçage du vrai langage parlé commence pour le Bout’Chou : il tente de répéter les mots qu’il a entendu dans votre bouche. Au fil des semaines, son apprentissage du langage va progresser, encore et encore, tout comme sa compréhension des choses ! Bébé a 11 mois : il est en mesure de dire 3 ou 4 mots qu’il connait et il est capable de les ressortir dans un contexte approprié.

A cet âge, son langage est limité mais sa compréhension des mots est pourtant bien plus élevée qu’on ne le pense. Lorsque bébé a 14 mois, il possède une petite dizaine de mots qui ressemblent encore à des babillages. Lui seul et son entourage sont en mesure de décrypter ces mots qui possèdent pourtant une signification très précise. Bébé comprend en fait davantage de choses qu’il ne sait en exprimer.

Le bébé a 18 mois est en mesure d’associer des mots entre eux pour faire de mini-phrases : "papa pati !". A 2 ans, l’enfant apprend environ 1 mot par heure.

Comme vous pouvez le constatez, l’apprentissage du langage est une période longue et fastidieuse qui nécessite de l’entrainement ainsi qu’une maturation progressive au niveau du cerveau ! Tous les bébés n’avancent pas au même rythme... Inutile de comparer votre Bout’Chou qui ne parle pas encore à celui du voisin du même âge qui sait déjà dire deux mots !

L’acquisition du langage est très complexe et résulte d’un cheminement éprouvant... Cependant, l’environnement familial et les encouragements des parents vont jouer un rôle capital durant cette période cruciale du développement. En effet, papa et maman peuvent aider bébé dans son apprentissage du langage !

Comment parler à un bébé ?

Le développement tout entier du nourrisson est fortement lié à son environnement familial. L’importance de la parole influe sur l’évolution du Bout’Chou au fil des mois. La manière dont les parents s’adressent à leur enfant va également jouer un grand rôle dans l’apprentissage du langage qui se fait étape par étape.

De nombreux parents se demandent quelle est la meilleure méthode pour parler à un bébé... Les réponses à ce sujet sont nombreuses et très variées. Voici une petite liste de conseils qui vous permettront d’aider vitre enfant dans son apprentissage du langage :

- Utilisez un ton aimant et rassurant :
A la naissance, bébé n’est pas capable de comprendre les mots ! Mais ce petit être ultra-sensible est néanmoins en mesure de différencier un ton positif d’un ton négatif. Lorsque vous vous adressez à lui, les inflexions de votre voix et le ton employé lui permettent de comprendre combien vous l’aimez et combien vous tenez à lui. L’enfant interprète alors l’intonation de votre voix qui lui permet de se sentir rassuré et apaisé. Dans son petit cerveau, vos mots et votre voix vont être associés à quelque chose d’agréable. Ainsi, vous contribuez à la stimulation de ses facultés d’écoute et implicitement, vous développez ses futures capacités d’apprentissage du langage.

- Gagatiser ou pas ?
Comment parler à un bébé... Cette question revient sans cesse car les réponses à ce sujet demeurent controversées ! Difficile alors de faire la part des choses et d’utiliser le bon langage ! De nombreux parents se posent la question : "Que faut-il faire ? Gagatiser ou parler à bébé comme on parle à un adulte ?"

Il est très ardu de trancher sur une telle question, l’important c’est de trouver le juste milieu. Les enfants apprécient fortement le "langage bébé" en raison de l’emploi des sonorités rigolotes et de la voix qui monte dans les aigus... Cela ne veut pas forcément dire "gagatiser" ! Le mot "gagatiser" renvoie surtout à un type de langage dont l’exemple est connu de tous : "Tu vois le waouf-waouf" au lieu de dire "Tu vois le chien". Il est essentiel de faire preuve de légèreté lorsqu’on s’adresse à un bébé sans pour autant tomber dans le travers du "waouf-waouf". A l’inverse, il faut également éviter l’emploi de phrases savantes et trop longues qu’il ne sera pas en mesure de décrypter ! Il faut trouver le juste équilibre : D’une part, inculquer à bébé le plaisir de l’apprentissage du langage en jouant sur l’amusement des mots, le souffle, les différences de tonalités, les sons rigolos... mais sans pour autant utiliser les vrais gagatismes systématiques en utilisant Miaou-Miaou pour parler d’un chat ! D’autre part, il est évident qu’il ne faut pas abuser du côté léger et amusant de l’apprentissage du langage afin de ne pas minimiser la nécessité d’apprendre à parler.

- Des phrases courtes et simples :
Parler vrai c’est parler simple ! Voilà la méthode idéale ! Utilisez des phrases courtes, à la forme affirmative et au présent. Préférez :"Regarde le gros chien !" plutôt que "As-tu vu ce chien noir obèse qui mange ses croquettes ?". Le cerveau des bébés n’est pas assez mature pour comprendre et retenir plusieurs informations contenues dans une seule et même phrase.

- Apprendre en s’amusant !
S’il est important de parler à bébé "normalement", il est également essentiel de ne pas le priver des joies du langage. Donnez-lui le goût des mots et des phrases en rendant vos discussions rigolotes et plaisantes de temps en temps ! Il ne s’agit pas de gagatiser mais de faire preuve de légèreté en utilisant des intonations de voix amusantes, des sons comiques ou des effets de souffle surprenants. L’apprentissage du langage doit être constructif mais parfois amusant ! Cette diversité de communication contribuera au bon développement de bébé et à l’enrichissement de sa matière grise !

- Exprimez-vous clairement :
Pour stimuler son apprentissage, il est nécessaire que vous lui parliez clairement et distinctement. Prenez le temps de reformuler vos phrases si vous n’êtes pas certain qu’il ait compris. Ne lui parlez pas trop vite et laissez-lui un temps de pause afin qu’il puisse lui aussi échanger et vous répondre !

- Encouragez bébé !
La communication est essentielle chez les êtres humains ! Mais le temps d’écoute l’est également... Lorsque bébé vous parle, prenez le temps de l’écouter, intéressez-vous à ce qu’il raconte et félicitez-le lorsqu’il a terminé ! Il sera flatté de l’attention que vous lui portez et n’hésitera pas à recommencer... Encouragez-le à vous parler, même s’il se trompe en répétant les mots, corrigez-le afin qu’il comprenne son erreur mais encouragez-le à réessayer ! Il ne faut pas qu’il reste sur un échec. Les encouragements contribuent fortement à la prise de confiance en soi... Si bébé se sent encouragé par ses parents, il acquerra suffisamment d’assurance pour partir à la conquête de nouveaux mots.

- Je ne sais pas quoi dire à bébé...
Beaucoup de parents s’interrogent sur la teneur des discussions qu’ils engagent avec leur bébé ! Pas de panique... Vous le trouvez beau et merveilleux ? Dites-le lui ! N’hésitez pas à décrire ce que vous faites. Si vous changez bébé, décrivez-lui vos gestes et nommez les objets que vous utilisez. Il apprendra ainsi à associer les mots utilisés pour désigner des objets. Parlez-lui des choses qu’il voit pendant que vous vous affairez à vos petites habitudes ménagères par exemple !

- Tout expliquer à bébé ?
Vos émotions vous trahissent ! Le nourrisson est un petit être très sensible qui est traversé par les angoisses que vous pouvez ressentir. Il est important de lui expliquer les choses et de mettre des mots sur les émotions qui vous submergent. Mais attention... Un enfant n’est pas un confident à qui l’on peut tout dire... Un bébé doit surtout avoir connaissance des choses qui le concernent et qui nécessitent une explication.

- Enrichissez son langage :
Au départ, l’enfant produit de simples sons. N’hésitez pas à reprendre les sons qu’il a formulé et de les enrichir en les accompagnant d’une gestuelle. S’il a dit "baba", reprenez le mot en le prononçant "bye bye" et en faisant le signe de main qui convient !

- Communiquez avec bébé autrement que par la parole...
N’hésitez pas à être expressif lorsque vous vous adressez à bébé ! S’il est essentiel d’utiliser des mots pour parler, il est encore plus important d’échanger avec son enfant au moyen de sourires, de regards complices ou de gestes affectifs. Le langage c’est bien plus que des mots... Ces formes de communications simples constituent une réelle valeur de langage. Les attitudes sont bien plus parlantes que les mots.

- Faites preuve d’attention :
Bébé communique également par ses gestes. N’hésitez donc pas à réagir à tout moyen de communication qu’il utilise pour s’adresser à vous. Nommez les objets qu’il vous montre, décrivez les gestes qu’il effectue...

- Histoires et chansons à gogo !
Si bébé ne comprend pas encore les mots, il est bon de le familiariser avec le langage, les structures syntaxiques, les intonations de voix... Quoi de mieux qu’un moment câlin où papa lit une histoire à bébé pour apprendre le langage ?

- L’environnement familial :
Un enfant habitué à entendre ses parents communiquer, échanger, parler les imitera à coup sûr ! Vous êtes le modèle de votre bébé... En vous observant, il acquiert de nouvelles notions et inconsciemment, il développe des automatismes au niveau du langage. Si le langage est une base essentielle dans votre couple, soyez certain qu’il le sera également pour lui !

- Donnez-lui l’occasion de s’exprimer :
Pour apprendre à communiquer ses besoins ou ses envies, un tout-petit doit avoir l’occasion de les exprimer. Si vous anticipez chacun de ses besoins, l’enfant ne ressentira jamais le désir de parler pour communiquer !

Voir aussi :
- Le langage des bébés




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire