Accueil > Famille > 2ème bébé : Comment va réagir le 1er ?



2ème bébé : Comment va réagir le 1er ?

L’arrivée d’un 2ème bébé est un vrai petit ouragan familial qui redistribue les places de chacun au sein de la tribu. Si ce petit-être en devenir que vous portez dans votre joli bidon rond est réellement le plus beau cadeau que vous pouvez faire à votre aîné (si si, vous pouvez en être assuré(e) !), il y a fort à parier qu’il présente néanmoins des comportements nouveaux à la naissance de votre poupon. Jalousies, rivalités, régressions, caprices, colères, angoisses… Quelles vont être les réactions de votre 1er à l’arrivée du petit frère ou de la petite soeur ? Ces attitudes sont-elles normales ? Et faut-il s’en inquiéter ?

Pendant la grossesse

Si vous êtes enceinte de votre 2ème bébé, vous avez certainement été confrontée à des sentiments paradoxaux : vous êtes heureuse de renouer avec l’aventure de la maternité mais en même temps, vous avez peur. Vous êtes angoissée, notamment pour votre aîné. Oui, pour ce petit qui va bientôt devenir le grand de la famille.

2ème bébé : quelles sont les réaction du 1er enfant ?

C’est certain, l’arrivée d’un p’tit deuxième est un chamboulement pour les premiers. Il faut dire que pendant presque 9 mois, on parle sans cesse de ce bébé qui va bientôt pointer le bout de son nez hors du terrier maternel… il le sent d’ailleurs bouger quand il met sa petite main potelée sur votre ventre. Evidemment, il est impatient de découvrir ce qu’est un nouveau-né. Il l’a attendu lui aussi et avec beaucoup d’impatience, tout comme vous. Mais la surprise est totale quand il se retrouve pour la 1ère fois en face de ce petit-être si fragile. La réalité est là, juste devant ses yeux. Maintenant, il faut qu’il réussisse à réaménager sa place dans la famille. Car après tout, ça part de là. Un nouvel arrivant redistribue forcément les places de chacun. Et en plus, ce bébé ne sert à rien : il ne sait pas jouer et ne fait que pleurer ! Puis il accapare l’attention des parents, c’est sûr, il va falloir partager papa et maman. Telle est la réflexion de votre nouveau grand. C’est là que des comportements nouveaux peuvent naître chez cet enfant qui soudainement, devient l’aîné de la famille, lui qui était hier, le petit.

2ème bébé : quelles sont les réactions du 1er enfant ?

Tous les bout’choux ne réagiront pas de la même manière face à ce nouveau bébé dont l’arrivée a impacté toute la famille.

Comment réagit le 1er enfant à la naissance de bébé 2 ?

Voici néanmoins quelques réactions “courantes” observées :

- Régression : C’est lorsque l’aîné s’identifie au bébé, tout simplement. C’est aussi une forme de jalousie détournée. Ces épisodes de régression peuvent se manifester par un retour au biberon, à la tétine, une demande incessante d’être dans les bras, un retour au "langage bébé" ou encore par des accidents de propreté. On peut traduire ce comportement comme un appel et une façon de dire aux parents : “youhou ! Je suis là, occupez-vous de moi !” Par cette régression, le grand nourrit l’espoir et le désir de retrouver les bénéfices du maternage. Cela se produit généralement après la naissance du second enfant mais ça peut tout de même arriver pendant la grossesse. Dans ce cas, c’est sa manière de jauger l’importance du nouveau-né à venir. Votre aîné est observateur et il se rend bien compte que ce nouvel arrivant est particulièrement choyé parce qu’il est dépendant de vous entièrement. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il veut et essaye de redevenir un bébé à tout prix ! Et pour y arriver, il met tout en oeuvre et donne du coeur à l’ouvrage ! Ses efforts pour ressembler à son petit frère ou à sa petite soeur ne sont pas faits dans le but de saboter les moments où vous vous occupez du bébé. Non… ce n’est pas non plus pour vous pourrir la vie. C’est juste pour vous plaire. Inconsciemment, c’est aussi pour mieux grandir. Nos vieux nous disaient à raison cette jolie rengaine : “Reculer pour mieux sauter !” Et c’est exactement ce que fait l’aîné lorsque le bébé arrive ! Aussi paradoxal que cela puisse paraître, un bambin qui régresse est un bambin qui prend son élan pour mieux s’élancer… Désormais, c’est lui montrera l’exemple. La régression est une étape du processus normal qui fait passer l’enfant unique au statut d’aîné de famille. Alors si dans les premiers jours, le chérubin réclame le biberon… faites-lui essayer sans hésiter. Avec le temps, il se lassera puis finira par se moquer gentiment du bébé qui ne sait pas en faire autant. Voilà un bon moyen pour lui d’affirmer son statut de grand dans la famille et de prendre sa place.

- Angoisses - accaparer l’attention : Au retour de la maternité, l’aîné est partagé entre son bonheur de vous retrouver à la maison et cette peur de perdre sa place dans son cocon familial comme dans le coeur de ses parents. Il fera tout pour vous accaparer, pour attirer l’attention. Il essaiera certainement de vous éloigner un peu de ce bébé avec qui vous passez beaucoup de temps… ce bébé qui vous “prend” presque en totalité finalement ! Pour que les regards se tournent vers lui, il fera preuve d’imagination et de créativité et utilisera tous les moyens dont il dispose. Mais celui qui fonctionnera le mieux selon lui c’est de faire davantage bêtises ! Ce sera peut-être également de vous désobéir et de transgresser des règles et des interdits.

Naissance 2ème bébé : Comportements nouveaux du 1er

- Jalousie, rivalité, agressivité, provocation : C’est ce comportement qui va permettre aux nouveaux aînés de poser la vraie question à leurs parents… Mmhhh… étrange, étrange. Non, pas tant que ça en fait. Mais quelle question ? On observe souvent ce genre de tempérament chez les grands. Ils accueillent à la maison le bébé et s’en approche pour lui faire un bisou. Rien de bien méchant jusque là me direz-vous. Sauf que, en ’embrassant, il l’écrase volontairement. Il peut aussi lui caresser doucement la main et subitement, la serrer de plus en plus fort. Ou encore, pourquoi ne pas essayer de mettre ses doigts dans les yeux du nouveau-né ?! Ces gestes qu’on pourrait qualifier comme “agressifs”, il ne les fait pas à votre insu, mais en vous regardant bien droit dans les yeux. L’aîné expérimente son sentiment de colère qui se traduit par des paroles ou des actes agressifs. Alors pourquoi ? En réalité, il attend votre réponse à cette fameuse question clé qu’il vous pose par ses gestes abruptes. En agressant le bébé sous votre nez, il essaye de vous détourner du nouveau-né pour vous demander : “Est-ce que vous protégez mon petit frère ou ma petite soeur ?” S’il observe une réponse hésitante de votre part, il en sera certainement inquiet dans son coeur, troublé. Parce qu’il s’identifie tellement à ce bébé qu’il tremble à l’idée qu’on puisse délaisser son frère ou sa soeur, et donc lui par la même occasion. Ce nouveau-né, il l’aime en fait. Et il veut savoir si ses parents, l’aiment aussi et le protègent. On observe d’ailleurs souvent chez les p’tits mecs ce genre de comportement vis à vis du nouvel arrivant. Il s’agit d’une rivalité qui va s’extérioriser par l’hostilité. Le grand garçon considère ce bébé comme un rival et marque son territoire (non rassurez-vous, il n’est pas question de comparaison avec le chien !) : Ici c’est chez moi ! Chez les petites filles, c’est différent. L’engouement autours du bébé est excessif : elle s’accapare le nourrisson de son papa au détriment de la maman. Il est important d’expliquer à l’aîné que vous protégez le bébé, comme vous le protégez lui aussi. Faites lui comprendre qu’il a le droit de ne pas être content et encouragez-le à mettre des mots sur ce qu’il ressent (s’il est en âge de le faire bien sûr) mais que papa et maman n’accepterons pas qu’il fasse mal au bébé. Quand il comprendra que votre amour pour lui n’a pas changé, tout rentrera dans l’ordre.

- Résistance au changement : Jouer la carte de l’indifférence est une réaction classique fréquemment observée chez les aînés. Cela peut durer plusieurs semaines… voire plusieurs mois. Il se n’agit pas d’une détestation provisoire du nouveau-né mais plutôt d’une peur d’être rejeté, écarté ou même délaissé. Si la situation perdure sur de longs mois et qu’il ne manifeste rien, il faudra tout de même essayer de sonder les choses… Il est important qu’il puisse exprimer ce qu’il ressent et extérioriser ses émotions.

- Surprotection envers le bébé :
Il est aussi probable que votre aîné développe rapidement des sentiments tendres et même surprotecteurs envers le nouveau-né. Cela arrive aux enfants lorsqu’ils luttent intérieurement contre les aspects négatifs de ce qu’ils ressentent.

Arrivée du 2ème bébé : comment va réagir le 1er ?

Pourquoi toutes ces réactions ?

Qu’on soit grand ou petit, la jalousie est une souffrance. Mais il faut bien comprendre une chose : c’est que l’arrivée du bébé 2 n’est pas frustrante pour l’enfant qui est déjà là… C’est même un cadeau ! Cependant, ce nouveau loupiot lui vole la vedette, à lui, l’aîné, qui était pourtant le centre de l’univers de papa et maman. Il a l’impression qu’on lui vole son trésor : le temps et l’attention de ses parents. Oui, ce bébé n’est pas ce qu’il avait imaginé. C’est un voleur d’amour, un perturbateur, un intrus, alors que tout allait si bien dans son univers ! Ces réactions ne sont pas négatives… ce qu’il ressent est normal. Et il l’exprime, ça c’est positif. Ces voyants sont des indicateurs de bon fonctionnement de l’enfant. Car tous ces mécanismes comportementaux témoignent du travail profond que fait votre aîné pour réaménager sa place dans la famille.

Depuis sa naissance, les parents lui ont donné cette impression d’une relation parfaitement comblante. “Mais si nouveau bébé il y a, c’est que papa et maman n’étaient pas parfaitement comblés avec moi.” Tel est son sentiment. Tout cela est nécessaire dans les premiers temps pour réaliser qu’il n’est pas le centre du monde. Cela le forge et lui apprend à surmonter ses petites épreuves de renoncement, ses frustrations afin qu’il puisse découvrir ses limites et mieux se connaître. L’arrivée de ce 2ème bébé est une chance pour lui et bientôt, il va le comprendre. Ne soyez pas trop inquiet.

Les réactions de l'aîné à la naissance du nouveau bébé

Est-ce normal ?

Passer du statut d’enfant unique à celui d’aîné ne se fait pas sans quelques blessures superficielles. Il est vrai que l’arrivée d’un bébé redistribue les places dans la famille et que ce nouvel occupant qui vient de naître prend une grande partie du temps que papa et maman consacraient jusque là à leur 1er enfant… ce n’est pas simple pour lui, c’est certain. Cela dit, votre aîné c’est le premier. Il vous a eu entièrement pour lui. Il est donc normal que ce 2ème bébé vous ait lui aussi pour lui :) Tous ces changements bousculent un peu le grand faisant naître chez lui différents sentiments et des comportements nouveaux parfois déstabilisants pour les parents… mais pas d’inquiétude. Ses nouveaux comportements témoignent au contraire de ses capacités à s’adapter au changement pour réussir à franchir cette étape magnifique de la vie de famille. Ses réactions sont le signe d’une excellente santé psychique finalement et elles ne dureront qu’un temps. Alors comment préparer l’aîné à l’arrivée du bébé ? Pour l’aider à passer ce cap, sachez le rassurer et passer du temps avec lui à jouer et rire tout simplement. Rappelez-lui à quel point vous l’aimez en choisissant des images et des mots simples. Valorisez-le en tant que grand ! Vous pouvez aussi lui montrer des photos, des vidéos de lui bébé. Et surtout, adoptez un état d’esprit positif ! Sachez faire preuve de patience, de compréhension et de davantage de flexibilité.

La fratrie : un cadeau des parents pour les enfants

Soyez rassuré(e) et convaincu(e) que l’expérience de la fratrie est un merveilleux cadeau que vous faites à votre aîné. Il ne faut pas en douter ou ressentir une once de culpabilité parce que vous avez un deuxième bébé ! Soyez heureux, heureuse de sa venue et vivez votre nouvelle grossesse pleinement. Il est important d’accueillir ce nourrisson avec joie et de partager ce bonheur avec l’aîné ! Comme vous avez fêté l’arrivée du 1er, fêtez aussi l’arrivée du 2ème ! De même, prenez du temps avec ce nouveau bébé comme vous l’avez fait avec le grand. Et sans culpabiliser. Mais à côté, restez disponible et à l’écoute de votre aîné. Continuez à l’aimez et le choyez comme avant. Dans cette belle histoire, l’attitude des parents est fondamentale. En réalité, chacun trouvera sa place dans la famille à condition que vous-même vous en soyez convaincu. Tout ce que vous donnerez au petit frère ou à la petite soeur participera à la construction de belles images de la parentalité pour l’aîné. Il ne remettra alors jamais en cause vos compétences parentales parce qu’il vous aura vu à l’action avec le nouveau bébé !

Il n’est pas toujours simple de faire une place au nouveau-né qui arrive dans un trio bien formé ! Et il faut l’avouer, si on l’aime déjà, il nous faut tout de même un peu de temps pour faire sa connaissance, pour s’apprivoiser mutuellement. Mais soyez sûr(e) d’une chose : l’expérience de la fratrie favorise le grandissement de l’enfant ! Petit à petit, votre bout’chou va prendre conscience de la multitude de bénéfices d’être le grand au sein de la famille. Il en sera fier et bien vite, il profitera de son rang d’aîné, de son statut privilégié, de son prestige pour apprendre tout ce qu’il sait au petit (même les bêtises, méfiez-vous !). La fratrie aide à se reconnaître dans la ressemblance du familier et dans la différence de l’inconnu. Elle met un terme à la solitude et développe la socialisation, l’apprentissage et la complicité. Elle offre des compagnons de jeux qui vont s’épanouir ensemble, rire et partager leur rêve et leur bonheur ! Bien entendu, les avantages d’une fratrie sont dans les deux sens. Pour ce bébé, l’aîné sera une source de richesses en tous points de vue. Et vous verrez que les bêtises qu’ils feront ensemble donneront naissance à des souvenirs en commun qui n’appartiendront qu’à eux. C’est ça aussi la fratrie. C’est ce qui reste gravé pour toute la vie.

Naissance 2ème bébé : complicité avec le 1er




Un commentaire, une réaction, une question ?


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

0 commentaire